Traumatisme crânien et démence : un risque majoré

Un antécédent de traumatisme crânien à l'âge adulte accroît par la suite le risque de développer une démence et notamment la maladie d'Alzheimer.
Publicité

Cette étude a porté sur des vétérans de la seconde guerre mondiale, hospitalisés pendant leur activité militaire pour traumatisme crânien. Après analyse minutieuse, il s'avère qu'un tel traumatisme à l'âge adulte accroît le risque de développer une démence. Les résultats sont identiques pour tous les types de démence, dont la maladie d'Alzheimer, la psychose, la schizophrénie, etc.Les sujets à antécédent de traumatisme crânien seraient donc plus susceptibles de développer des pathologies démentielles. Ils constitueraient ainsi une population à risque à surveiller attentivement !

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 04 Décembre 2000 : 01h00
Source : Plassman, Neurology, 2000, 55 : 1158-1166.