Traitement de l'obésité canine : nouvelles perspectives

Traitement de l'obésité canine : nouvelles perspectives L'obésité est fréquente parmi les chiens, recevant souvent un régime alimentaire trop riche et manquant d'exercice. Pour aider les chiens obèses à perdre leurs kilos superflus, un nouveau médicament vient d'être mis sur le marché !
Publicité

L'obésité est une maladie !

Votre chien a un abdomen distendu et les os de ses côtes et de sa colonne vertébrale sont difficilement palpables ? Il perd peu à peu sa vitalité ? Il est dès lors plus que probable qu'il souffre d'obésité ! Ce surpoids induit une diminution de son confort de vie et met sa santé en péril. En effet, l'obésité prédispose votre toutou à diverses maladies telles que l'arthrose, les troubles cardio-vasculaires et le diabète. Mais d'où provient cette prise progressive de poids ? Le plus souvent, elle est due à un déséquilibre entre l'énergie apportée par son alimentation et l'énergie dépensée par votre ami. S'il est stérilisé, ce déséquilibre sera encore plus intense. Les friandises et restes de table sont également souvent responsables du surpoids dans la population canine.

Publicité
Publicité

Comment lutter contre l'obésité ?

Pour offrir à votre animal un poids idéal, la règle numéro 1 consiste à lui fournir une alimentation équilibrée, adaptée à son mode de vie. En effet, un chien restant la majorité de la journée à l'intérieur et ne se dépensant que lors de petites promenades doit recevoir un régime moins riche qu'un chiot en croissance ou qu'un animal sportif !L'exercice quotidien est également primordial pour éliminer les calories superflues. Rien de tel que de longues promenades en forêt ou dans un parc pour préserver la santé de votre ami !Côté friandises, les restes de table et biscuits pour humains sont à bannir. Privilégiez les friandises spéciales canines et offrez les avec modération.Enfin, si votre chien a besoin de perdre du poids, un élément déterminant dans la réussite de son régime est votre motivation. Choisissez un aliment approprié avec l'aide de votre vétérinaire et respectez scrupuleusement les quantités journalières recommandées.

 
Publié par Anne Pensis, vétérinaire le Lundi 05 Mars 2007 : 01h00