Le Top 5 des accidents des fêtes

© Istock

Par définition l’accident est imprévisible. Mais il existe de nombreux facteurs de risque que l’on peut maîtriser.

À l’approche des fêtes de Noël, les urgentistes le savent bien. En effet, certains accidents typiques de fin d’année se multiplient.

Alors soyez prévenu et attentif !

PUB

Se couper en ouvrant les huîtres

Prévoyez les bons ustensiles et ouvrez-les à jeun, c’est-à-dire impérativement avant l’apéritif.

Recevoir un bouchon de champagne dans l’œil

Autre grand classique des fêtes, le bouchon de champagne en plein visage. N’ouvrez jamais une bouteille de champagne en direction d’une personne. La propulsion du bouchon est tellement forte que l’on peut sérieusement blesser quelqu'un. Évidemment, ne confiez pas cette mission à n’importe qui !

Déclencher un incendie

Si vous prévoyez de cuisiner un met flambé (gambas flambées au pastis, dessert flambé au rhum, omelette norvégienne…), soyez extrêmement vigilant. De nombreux incendies sont ainsi initiés. De même, les bougies amorcent facilement des incendies. Respectez a minima ces trois consignes :

PUB
PUB
  • Jamais de bougies dans le sapin (bien sec, il s’embrase rapidement).
  • Jamais de bougies sans surveillance. Dès que vous changez de pièce, éteignez ou emmenez vos bougies avec vous.
  • Avant d’aller vous coucher, faites un tour de la maison afin de vérifier que tout est bien éteint : four, bougie, plaque de cuisson, feu de cheminée, etc.

S’intoxiquer

Les Intoxications alimentaires sont courantes en cette période d’abondance alimentaire. Pensez à bien respecter les consignes d’hygiène : nettoyage du plan de travail entre chaque préparation, respect de la chaîne du froid en évitant de laisser longtemps les aliments à température ambiante. Grande prudence également avec les restes, que l’on doit conserver systématiquement au frigo après emballage le plus hermétique possible.

L’alcoolisation

Même en période de fêtes de Noël, l’alcool peut rendre agressif : outre les disputes en famille, boire plus que de raison peut aussi rendre violent. L’ébriété augmente également le risque d’accident (chutes, coupures…), dont le risque de rapports sexuels non protégés. Alors respectez la modération et si vous devez prendre le volant, ne buvez pas une seule goutte d’alcool.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Mercredi 17 Décembre 2014 : 10h19
Mis à jour le Mercredi 17 Décembre 2014 : 10h42
Source : Maltyfood, 17 décembre 2014.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés