TOC : quand la manie devient une obsession...

© getty

Les troubles obsessionnels compulsifs, ou TOC, entraînent des comportements ressemblant aux personnes dites « maniaques » en langage populaire. Pourtant, même si ces entités se ressemblent, elles sont profondément différentes. 

Le point sur les TOC ou troubles obsessionnels compulsifs et les manies.

Publicité

Être maniaque, ce n'est pas souffrir de TOC ou d'obsessions

Julie aime voir son bureau bien rangé. Et quand elle rentre chez elle, elle aime voir le buffet de sonentrée décoré comme elle l'a organisé. Une assiette ancienne pour recevoir les clefs, un vase chiné chez un antiquaire garni d'une fleur, le calendrier à la bonne date...

Et il faut que tout soit placé à l'endroit qu'elle a prévu pour cela, au centimètre près. Pourquoi ?

Parce que cette esthétique lui procure un sentiment de bien-être et d'apaisement. Si la femme de ménage dérange cet environnement elle n'apprécie pas et trouve cela moins agréable.

Publicité
Publicité

Julie est un peu maniaque, mais elle ne souffre ni de trouble obsessionnel compulsif, nid'obsession.

Un trouble obsessionnel compulsif (TOC), c'est pire qu'une manie

Alain souffre deTOC. Il faut que son bureau soit rangé comme il l'a prévu, et si ce n'est pas le cas, il souffre d'angoisses profondes.

Il est incapable d'aller déjeuner avec ses collègues si son bureau n'est pas en parfait état... D'après lui. Et il vérifie 50 fois que tout est bien rangé dans les tiroirs, même s'il vient de le faire 30 secondes auparavant.

Il est incapable de partir sans vérifier et revérifier, sinon, il se sent très très mal.

D'ailleurs, Alain ne parvient que rarement à rentrer chez lui avant 21 heures. Malgré ses horaires à rallonge, il n'est guère efficace dans son emploi, passant une grande partie de son temps à ranger et re-ranger son bureau et ses tiroirs.

Alain est suivi par un psychiatre pour desTOC.

 
Publié par Dr Catherine Solano le Vendredi 13 Avril 2012 : 10h48
Mis à jour le Lundi 16 Avril 2012 : 15h30
Source : Afssaps : Bon usage des médicaments antidépresseurs dans le traitement des troubles dépressifs et des troubles anxieux de l'adulte.