Témoignages : ces femmes qui ne veulent pas d’enfants
Sommaire

"Les gens ont ce besoin viscéral de savoir pourquoi je n’ai pas d’enfant"

"Les gens ont ce besoin viscéral de savoir pourquoi je n’ai pas d’enfant"© Istock

"J’ai toujours privilégié ma carrière et mon évolution personnelle. Mon métier m’amène à voyager énormément, je ne me voyais donc pas accueillir d’enfant dans ces conditions. Je vois mes amis s’être chargés de cette lourde responsabilité et cela me conforte dans ce désir de ne pas en avoir. J’ai aujourd’hui passé la barre des 40 ans et il n’est plus question pour moi d’envisager de faire un enfant".

"Les gens n’ont de toute évidence pas envie d’entendre, ni de comprendre qu’on puisse ne pas vouloir d’enfant"

"Lorsqu’à la question, ‘avez-vous des enfants ?’, je réponds non, les gens ont ce besoin viscéral de savoir pourquoi. Comme si c’était anormal de ne pas en avoir…pire de ne pas en vouloir… Et lorsque de manière tout fait sincère, je donne les raisons de mon choix, on me répond qu’il est encore temps ! Les gens n’ont de toute évidence pas envie d’entendre, ni de comprendre qu’on puisse ne pas vouloir d’enfant. Je leur dis alors que cela ne m’arrivera pas, parce que je me suis construite une vie que je veux vivre pour moi. Cette vie n’a pas de place pour un enfant".

"Alors je passe presque pour une criminelle ! Pourquoi est-il légitime de demander à ceux qui n’ont pas d’enfant pourquoi ils n’en ont pas ? Il ne me viendrait pas à l’esprit de demander aux gens pourquoi ils en ont. Je suis très heureuse de la vie que je mène, car je pense posséder ce qu’il y a de plus précieux au monde : la liberté de faire ce que je veux et d’aller ou bon me semble. J’ai la chance d’être accompagnée par un partenaire qui partage ma vision des choses. Je ne pourrais être plus épanouie et heureuse que je le suis aujourd’hui".

Christine, 42 ans, responsable import dans le secteur des cosmétiques, en couple depuis 5 ans

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Merci à Emilie, Camille et Christine pour leurs témoignages
Merci à Johanna Rozenblum, psychologue clinicienne