Les tatouages noirs au henné sont vivement déconseillés

© Istock

Très prisés en période estivale sur les lieux de vacances, les tatouages éphémères ne sont pas toujours sans danger. À tel point que les autorités déconseillent vivement les tatouages noirs au henné.

Publicité

Pas de tatouage noir temporaire au henné

Le henné dont la teinte habituelle varie du brun à l’orangé est utilisé pour les tatouages éphémères. Mais nombre de tatoueurs utilisent du henné de couleur noire, plus apprécié des vacanciers, mais obtenu illégalement en ajoutant un colorant appelé paraphénylènediamine (PPD). Or cette substance, « qui par ailleurs augmente la longévité du tatouage », peut provoquer des réactions allergiques parfois graves. Chaque année, les dermatologues et allergologues signalent une dizaine de cas d’eczéma allergique de contact affectant des adultes et des enfants.

Publicité
Publicité

Risque d’eczéma allergique grave avec les tatouages noirs au henné

La réaction allergique peut survenir quelques jours à quelques semaines après la réalisation du tatouage. Elle est limitée à la zone tatouée ou peut s’étendre à la zone avoisinante, voire à tout le corps. La réaction peut être sévère et nécessiter une prise en charge médicale urgente, voire une hospitalisation.

Par la suite, cette réaction allergique peut conduire à une poly-sensibilisation irréversible, notamment à des caoutchoucs, des colorants vestimentaires, des teintures capillaires permanentes et « empêcher la pratique de certaines activités professionnelles, comme la coiffure par exemple », précise l'Agence française du médicament (Ansm), qui déconseille vivement les vacanciers de se faire tatouer au henné noir.

En pratique, résistez à l’appel du tatouage et à défaut orientez-vous vers un tatouage brun orangé obtenu avec du henné naturel.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Mercredi 31 Juillet 2013 : 13h27
Mis à jour le Jeudi 01 Août 2013 : 09h44
Source : Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (Ansm), 30 juillet 2013.
PUB
PUB