Tabac ou érection, il faut choisir !

© Istock

Globalement, les fumeurs ont deux fois plus de risque de présenter des troubles de l'érection que les non-fumeurs. Ce risque est proportionnel au nombre de cigarettes consommées par jour. Quant aux fumeurs souffrant d'hypertension, ce risque est multiplié par 27 !

PUB

Deux fois plus de troubles de l’érection chez les fumeurs

Il y a dix ans déjà, tabac et trouble de l’érection ont été rapprochés dans cette étude menée auprès de 4.800 Chinois âgés en moyenne de 47 ans, et ayant répondu à un questionnaire.

La conclusion des chercheurs est sans appel : le risque de dysfonctionnement érectile est directement proportionnel au nombre de cigarettes fumées quotidiennement.

PUB
PUB

Les hommes qui consomment 10 cigarettes par jour augmentent leur risque de troubles érectiles de16%par rapport à celui des non-fumeurs. Ce chiffre passe à 36% pour ceux qui fument entre 11 et 20 cigarettes, pour atteindre 60% chez les gros fumeurs de plus d'un paquet par jour !

L’hypertension favorise aussi les troubles érectiles

L'hypertension est également connue pour potentialiser les troubles érectiles.

Selon une étude datant de 2001, les fumeurs hypertendus ont 27 fois plus de risques de souffrir d'impuissance.

L'explication est simple, l'hypertension, comme le tabagisme, favorise l'athérosclérose. L'apparition de dépôt lipidique dans les vaisseaux du sexe réduit le débit sanguin et complique l'érection.

De bonnes raisons pour essayer d'arrêter de fumer, surtout lorsque l'on sait qu'un Français sur dix se plaint de troubles fréquents de l'érection !

Publié le 23 Avril 2003 | Mis à jour le 17 Décembre 2012
Auteurs : Dr Philippe Presles
Source : Jiang He, Cigarette smoking and erectile dysfunction in Chinese men : The international collaborative study of cardiovascular disease in Asia (interASIA), présentée au 43e Congrès annuel d'Epidémiologie et de Prévention des maladies cardiovasculaires, Miami, Floride, avril 2003.
Voir + de sources
Dorey G., Is smoking a cause of erectile dysfunction ? A literature review. Br. J. Nurs., 10 (7): 455-465, 2001.