Tabac, l’échec, la honte et le crime...

Publié le 05 Mars 2012 | Mis à jour le 12 Mars 2012
Auteur(s) : Dr Philippe Presles
© getty

Il faut que je me dépêche d’écrire cet article car 7 personnes meurent toutes les heures en France du tabac. Le temps presse ! 164 morts par jour, 60.000 morts par an. Mon frère l’an dernier. Peut-être mon fils qui a commencé à fumer depuis un an malgré toutes mes recommandations. Sommes-nous impuissants face à cet empire du crime qu’est l’industrie du tabac ? Le député Yves Bur nous rappelle, avec ses 10 propositions, que le combat ne doit pas cesser et qu’il doit s’amplifier. Il faut tout faire pour éviter la honte de baisser les bras face au tabac.

PUB

Tabac : comment diviser par deux le nombre de fumeurs ?

Yves Bur veut diviser par deux lenombre de fumeursen France et il propose que l’Etat s’en donne les moyens : interdiction de fumer dans tous les lieux publics où des enfants pourraient se retrouver, c’est-à-dire pratiquement partout, à la plage, comme en voiture… Taxe sur lesindustriels du tabac de 50 millions d’euros, soins gratuits pour ceux qui veulent arrêter de fumer, paquets neutres, changement du statut des buralistes.

PUB
PUB

En effet, malgré la loi anti-tabac qu’Yves Bur a déjà fait voter, 30 % de personnes continuent de fumer en France...

Faut-il engager la police contre le tabac ?

Il faut croire en cette lutte. Dans certains états américains où elle est particulièrement sévère, le nombre des fumeurs est passé sous le nombre des 20 %. Idem en Suède.

C’est donc possible, mais il faut des policiers et des gendarmes pour verbaliser. Si la police française avait pour mission de débusquer les fumeurs illégaux avec la même énergie qu’elle traque les chauffards du 51 km à l’heure sur les quais de Seine, alors on pourrait espérer.

Rappelons que les morts sur la route sont 15 fois moins nombreux que ceux du tabac en France.

Soumis par la Rédaction le
PUB
PUB

Contenus sponsorisés