Le système de santé français classé au second rang du podium mondial

© Fotolia
Publicité

Les Français sont réputés pour être volontiers critiques à l'égard de leurs services publics. Pourtant, quand on les interroge sur la qualité du système de soins, ils s'en déclarent satisfaits. C'est en tout cas ce qui ressort d'une étude réalisée par le grand cabinet d'audit international Accenture auprès d'une échantillon de 16.000 personnes résidant dans seize pays développés (Allemagne, Australie, Canada, Espagne, Etats-Unis, France, Italie, Japon, Norvège, Royaume-Uni...) ou émergents (Brésil, Hong Kong, Inde, Mexique, Singapour...). Intitulée "Mesuring People's Impressions of Health Care" (Mesurer la perception de la population sur la santé publique), elle permet de comparer le degré de confiance des habitants de ces pays à l'égard de la qualité des soins délivrés par leurs systèmes de santé respectifs.

Le système de santé français se tire fort bien de l'exercice. En effet, 81% des Français en ont une vision positive (18% de "très bon" et 63% de "assez bon"). Seuls 16% le trouvent "ni bon, ni mauvais", 3% "assez mauvais" et aucun répondant ne le qualifie de "très mauvais". Ces résultats placent le système de santé français au second rang - en termes de satisfaction des usagers - juste derrière Singapour (87% de satisfaits). La surprise vient de la troisième marche du podium, qui revient au Royaume-Uni (79%). Longtemps présenté comme un contre-exemple, le système de santé britannique bénéficie aujourd'hui de l'effet des investissements considérables réalisés par le gouvernement de Tony Blair en faveur des hôpitaux et, plus largement, du système de soins. Les autres pays européens se situent en revanche nettement plus loin : 58% de satisfaits en Espagne, 56% en Allemagne, 48% au Japon, 43% en Italie... Les Etats-Unis affichent pour leur part un taux de satisfaction de 55%.

Publicité
Publicité

L'étude d'Accenture a également interrogé les habitants des seize pays de l'échantillon sur un choix d'une douzaine de mesures prioritaires à mettre en œuvre. Les Français ont classé en tête l'augmentation du nombre de professionnels de santé, la réduction du temps d'attente pour les traitements et l'accroissement du nombre de structures de santé afin d'assurer une couverte sanitaire équivalente à travers tout le pays. Sur ce dernier point, l'étude montre que les Français sont les plus attachés à l'égalité d'accès aux soins.

Mais l'étude révèle aussi un point qui doit encore faire l'objet d'un sérieux effort dans tous les pays de l'échantillon. Quel que soit le statut du pays concerné, ses habitants se montrent en effet assez peu sensibles aux questions de prévention...

Publié par Hopital.fr le Mardi 14 Septembre 2010 : 10h32
Mis à jour le Mardi 14 Septembre 2010 : 10h33