Syndrome prémenstruel

Environ 40 % des femmes en âge de procréer souffrent d'un ou de plusieurs malaises avant les menstruations, mais seulement de 3 % à 9 % d'entre elles éprouvent des malaises suffisamment incommodants pour qu'on puisse les qualifier de syndrome prémenstruel (SPM).

Publicité

Syndrome prémenstruel : Comprendre

Le syndrome prémenstruel (SPM) frappe rarement les femmes d'une vingtaine d'années. Souvent plus prononcé à partir de 35 ans, ce syndrome disparaît généralement à la ménopause. On note une prédisposition héréditaire au syndrome prémenstruel et les femmes ayant déjà été victimes de dépression, d'une dépression post-partum ou d'un trouble de la personnalité sont plus à risque.

On peut souffrir d'un ou de plusieurs des symptômes suivants :

  • maux de tête, oedème généralisé, gain de poids, douleur aux seins, crampes et ballonnements abdominaux, poussées d'acné ;
  • agressivité, dépression, anxiété ;
  • gain de poids habituel d'un ou deux kilos attribuable à la rétention d'eau. Exceptionnellement, ce gain pondéral peut atteindre 10 kilos ;
  • apparition des symptômes de trois à sept jours avant les règles et disparition des symptômes au début des menstruations dans la grande majorité des cas ; exceptionnellement, le syndrome prémenstruel peut durer une vingtaine de jours (depuis la fin des menstruations jusqu'au début des suivantes).

Syndrome prémenstruel : Causes

Dérèglements hormonaux : l'hypothèse du déséquilibre hormonal est la plus étudiée : excès d'oestrogènes, manque de progestérone ou dérèglement d'autres hormones, notamment la prolactine (hormone sécrétée par l'hypophyse, surtout connue pour son rôle dans la lactation, mais qui exerce aussi d'autres fonctions biologiques).

Guide: 

Publié par Dr Philippe Presles le Vendredi 07 Septembre 2001 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 01 Avril 2011 : 09h51
Source : guide familial des maladies publié sous la direction du dr andré h. dandavino - copyright rogers media,2001
PUB
PUB