Suicide : contre cette souffrance invisible, sortir du silence
Sommaire

Trouver un lien de confiance

Il faut l'inciter à mettre en oeuvre tous les liens possibles, personnels, sociaux, associatifs et médicaux : amis, adulte référent, famille, centre d'accueil, médecin scolaire, infirmier, conseiller principal d'éducation, point d'écoute jeunes et association (Fil Santé Jeunes, Courbevoie Ecoute Jeunes, ligne Azur), collègue, médecin du travail, association (SOS Amitié, Suicide Ecoute, SOS Suicide Phénix, Recherches et Rencontres), assistante sociale, réseau médical, etc.

Si la situation est plus préoccupante, le recours au réseau de soutien médical et psychologique s'impose. Il conviendra alors de convaincre la personne de rencontrer son médecin.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Dossier de presse de l'Union nationale pour la prévention du suicide, février 2007.