Substituts nicotiniques : les patchs font un tabac !

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 18 Décembre 2000 : 01h00
Un an après la mise en vente libre des substituts nicotiniques, le succès des patchs s'affirme. Plus de 96% des fumeurs désirant s'arrêter, utilisent le patch. Les ventes ont été multipliées par 2,2 en huit mois.
PUB

Bilan des substituts nicotiniques après un an de vente libre : positif.En quatre mois, entre mars et juin 2000, le nombre de fumeurs ayant tenté d'arrêter de fumer s'est accru de 25 à 31% et plus d'un tiers prévoit de stopper leur tabagisme d'ici un an. Parmi ces derniers, 80% ont déjà essayé, dont 30% se sont faits aider. Depuis janvier, la vente des substituts à la nicotine s'est multipliée par 2 et celles des patchs par 2,2. Plus de 96% des personnes souhaitant arrêter de fumer ont recours au patch, contre 4% pour les gommes à mâcher. Les pics de vente ont eu lieu principalement pendant les mois de janvier, février, mars, septembre et octobre. Les motivations premières pour s'arrêter sont les problèmes de santé pour 46%, puis la dépendance et la grossesse, ex aequo avec 24%.

Se faire aider pour faciliter le sevrage

PUB
PUB

L'arrêt du tabagisme n'est pas facile, mais possible. Si 30 à 40% des fumeurs réussissent à renoncer au tabac, le taux de rechute se situe entre 70 et 75%. Plusieurs tentatives sont donc généralement nécessaires. Ainsi, persévérance et aide constituent les atouts d'un sevrage durable.Fumeurs indécis, sachez qu'à 70 ans, 80% des non-fumeurs sont vivants, alors que la moitié seulement des fumeurs le sont !

Publié par Dr Philippe Presles le Lundi 18 Décembre 2000 : 01h00
Source : Impact Médecin Hebdo, N°513, 1er décembre 2000.
PUB
PUB
A lire aussi
La cigarette électronique efficace mais pas sans dangerPublié le 19/04/2013 - 07h34

L’innocuité de la cigarette électronique n’est pas prouvée, encore faut-il replacer cette suspicion dans le contexte des 5 millions de morts attribués chaque année dans le monde au tabagisme, dont 66.000 en France. Toujours est-il qu’une étude publiée dans la revue internationale...

Inefficacité des patchs nicotiniques chez les femmes enceintesPublié le 11/03/2014 - 10h25

Grosse déception, une étude française démontre que les patchs sont très peu efficaces chez les femmes enceintes au 2e et 3e trimestre.Il leur reste donc une solution pour ne pas exposer le futur bébé à leur tabagisme : arrêter avant la grossesse, avec le double avantage d’augmenter les...

Plus d'articles