Substituts nicotiniques : finie la langue de bois
Sommaire

e-sante : L'arrêt du tabac s'accompagne-t-il d'une prise de poids ?

Dr Béatrice Le Maître : Ce qui est vrai :

  • Fumer modifie le métabolisme : le fumeur brûle naturellement plus de calories à l'effort ; la cigarette a un effet coupe-faim (les shoots de nicotine induisent une élévation passagère de la glycémie) ; le fumeur, même s'il mange souvent plus gras, a moins tendance à stocker les graisses.
  • L'augmentation de l'appétit fait partie des symptômes de sevrage, en particulier chez les fumeurs qui tentent d'arrêter seuls, sans substituts nicotiniques ou sans médicaments (bupropion ou varénicline), ou qui sont sous-dosés en substituts nicotiniques au début de leur sevrage.Ce qui est faux :
  • L'arrêt du tabac signifie donc souvent prise de poids.

e-sante : Comment faire pour ne pas prendre de poids à l'arrêt du tabac ?

Dr Béatrice Le Maître :

  • Revoir son comportement alimentaire : apprendre à faire un vrai petit-déjeuner, ne pas sauter de repas, ne pas hésiter à consommer des sucres lents - en particulier lors du repas de midi-, éviter les desserts sucrés, savoir prendre une légère collation en milieu d'après-midi, avoir des horaires réguliers de repas, éviter tout grignotage, limiter au maximum l'alcool et boire régulièrement de l'eau (un minimum de 3 petites bouteilles de 50 cl).
  • Autant de bonnes habitudes que l'on gardera, fier d'avoir arrêté de fumer sans prendre de poids, même si on a rattrapé le sous-poids que l'on avait en fumant (de 0 à 3 kg).
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :