Statines et érection : une heureuse relation

© getty

Si vous suivez un traitement par statine contre l’excès de cholestérol, bonne nouvelle, ce médicament atténue aussi les troubles de l’érection…

Publicité

Statines et controverses

Les statines sont des médicaments prescrits pour diminuer l’excès de cholestérol et réduire le risque d’accident cardiovasculaire. Ils auraient cependant bien d’autres effets bénéfiques que cardiovasculaires (prévention des cancers, des démences, de l’ostéoporose…) et aussi des effets négatifs. C’est ainsi que les statines font l’objet depuis plusieurs années de controverses.

Cette nouvelle étude confirmant des avantages sur la santé sexuelle pourrait contribuer à réhabiliter les statines auprès de certains patients…

Publicité
Publicité

Les chercheurs ont analysé plus d’une dizaine d’études ayant porté sur un total de 647 patients âgés en moyenne de 58 ans et traités par statine pendant 4 ans en moyenne. Pour chacun de ces hommes, la santé sexuelle et plus précisément le degré de troubles érectiles étaient connus via un auto-questionnaire spécifique (International Inventory of Erectile Function).

Les statines atténuent les troubles de l’érection

On constate ainsi que le traitement par statine a amélioré le score de santé sexuelle de 24% chez les patients qui présentaient des troubles érectiles. Cet effet favorable sur la fonction érectile est plus important que celui obtenu par des modifications d’hygiène de vie et il équivaut à près de la moitié de celui obtenu avec les médicaments classiques de l’érection (Viagra®, Cialis®, Levitra®).

Ce résultat ne justifie pas l’usage des statines contre les troubles de l’érection, mais peut contribuer à motiver les patients à bien prendre régulièrement leur statine pour diminuer leur risque cardiovasculaire et en même temps améliorer leur fonction érectile…

Bien entendu, de nouvelles études sont nécessaires pour confirmer ce résultat et approfondir nos connaissances dans ce domaine.

Mots-clés : Statine, Erection
Publié par Rédaction E-sante.fr le Mercredi 04 Juin 2014 : 07h49
Mis à jour le Jeudi 05 Juin 2014 : 08h10
Source : Kostis J.B. et coll., The Journal of Sexual Medicine, Article first published online: 29 MAR 2014, DOI: 10.1111/jsm.12521.
PUB
PUB