La soupe à l'oignon

Publié le 14 Octobre 2010 | Mis à jour le 14 Octobre 2010
Auteur(s) : Paule Neyrat, Diététicienne
PUB

Elle est en brick, uniquement composée d’oignons frais, cuisinée avec un petit peu de farine, de beurre et d’huile de colza, aromatisée de vinaigre balsamique, de thym et de poivre.

Cette Soupe à l’oignon de New Covent Garden est fraîche. Il n’y a aucun additif, aucun conservateur, elle est complètement naturelle.

Du coup, vous ne pouvez pas la garder plus de 10 jours au réfrigérateur.

La brick pèse 600 g, de quoi bien rassasier 3 à 4 personnes. Elle coûte 2,99 €, est en vente dans la majorité des supermarchés et dans tous les Monop.

PUB
PUB

J’aime bien ce produit car non seulement il m’évite de pleurer en épluchant des oignons (bon… je pourrais utiliser des surgelés!) mais surtout parce que ce légume est bourré de qualités nutritionnelles.

C’est carrément un « alicament » qui exerce une action bénéfique sur le système cardiovasculaire, une action hypoglyxémiante par ses composés soufrés et une molécule appelée diphénylamine.

L'oignon est riche en sels minéraux et surtout en sélénium, cet antioxydant dont on manque fréquemment car il devient de plus en plus rare dans l’alimentation.

Mais tout cela fonctionne quand on en mange suffisamment ! D’où l’intérêt de la soupe à l’oignon, de la tarte aux oignons alsacienne, de la pissaladière niçoise.

Et puis, ça m’amuse vraiment de voir que des Anglais récupèrent des recettes typiquement françaises. Une légende dit que la soupe à l'oignon aurait été inventée par Louis XV, lors d’une chasse mais elle était déjà très populaire chez les Romains. Vive l’Europe gastronomique !

Paule

Soumis par Paule Neyrat le
PUB
PUB

Contenus sponsorisés