Sommeil : déconnectez-vous pour bien dormir !

18% des Français ne se déconnectent jamais de leurs portables, même avant de dormir, et, parmi eux, 79% répondent à leurs messages la nuit. L’impact des nouvelles technologies sur notre sommeil est le thème de la journée du sommeil de ce 18 mars.

Publicité

80% des Français sont connectés le soir avant de dormir

Selon une enquête réalisée par l’Institut National du Sommeil et de la Vigilance (Insv), les Français dorment en moyenne 7h05 en semaine et 8h10 le week-end. Un quart déclarent manquer de sommeil et un tiers souffrir d’insomnies. Cela risque encore de s’aggraver avec l’invasion des nouvelles technologies dans notre quotidien. Pourtant, difficile de s’en passer : 80% des étudiants et des salariés passent plus de 2 h par jour sur leur ordinateur pour travailler, 62% y consacrent au moins 4 h et 80% des personnes interrogées utilisent leur ordinateur, téléphone portable, smartphone, tablette, le soir après le dîner, avant de dormir. Et 40% s’en servent dans leur lit.

Publicité
Publicité

Sommeil : nous sommes des « dormeurs sentinelles »

Pour le Dr Sylvie Royant-Parola, psychiatre et présidente du réseau Morphée, nous sommes en passe de devenir des « dormeurs sentinelles ». Pour preuve : 20% des Français déclarent avoir au moins un smartphone dans leur chambre pendant qu’ils dorment et 79% d’entre eux répondent aux messages sur le champ.

Cette hyper connexion a forcément des conséquences sur la qualité de notre sommeil. « Des flashs lumineux de quelques millisecondes la nuit peuvent retarder l’horloge biologique et le système est si sensible que la lumière agit même quand on dort », explique le Dr Claude Gonfier, neurobiologiste à l’Inserm.

Publié par Brigitte Bègue, journaliste santé le Vendredi 18 Mars 2016 : 07h55
Mis à jour le Vendredi 18 Mars 2016 : 08h52
Source : Enquête « Sommeil et nouvelles technologies », Institut National du Sommeil et de la Vigilance, en partenariat avec la MGEN.
PUB
PUB