Ski, la grande casse du genou !
Sommaire

Blessures au genou : difficiles à réparer

Or, une entorse du genou n'est pas un accident bénin.

Les ligaments possèdent une faible élasticité et leur distension brutale entraîne souvent des micro-déchirures. Le problème est particulièrement complexe pour les deux gros ligaments croisés car leur position au coeur du genou ne leur permet pas de cicatriser spontanément. Il ne reste dès lors que deux solutions: laisser en état ou opérer.

Dans le premier cas, le handicap n'est pas insurmontable. On peut parfaitement vivre avec un genou un peu bancal. Même des sportifs de haut niveau parviennent à compenser cette instabilité par une bonne musculation de la jambe et des habitudes de strapping (bande autocollante de soutien).

Si l'on choisit d'intervenir chirurgicalement, il faut savoir qu'il s'agit d'une opération relativement lourde qui nécessitera des mois de rééducation, même si aujourd'hui elle peut être effectuée par endoscopie (sans ouvrir le genou). Beaucoup de skieurs ont vécu cette épreuve qui leur faisait presque regretter la bonne vieille jambe cassée.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Mots-clés : Ski, Genou, Accident
Source : Haute Autorité française de Santé, Prise en charge thérapeutique des lésions méniscales et des lésions isolées du ligament croisé antérieur du genou chez l’adulte ; juin 2008