La sigmoidïte aiguë diverticulaire : une maladie paradoxale

Souvent mal connue, la sigmoïdite aiguë diverticulaire est une complication rare mais sérieuse d'une situation presque physiologique : la diverticulose. Par ailleurs, même si la chirurgie est souvent au rendez-vous, l'alimentation a également un rôle à jouer avant, pendant et après.

Les rides du colon.

A partir de 80 ans, environ une personne sur deux est porteuse de diverticules sur le colon. Ce sont de petites poches faisant hernie à travers la paroi du colon (diverticulose). Il est donc presque normal d'en avoir à partir d'un certain âge. Ce sont en quelque sorte les rides du colon. On les trouve sur l'ensemble du colon mais principalement à gauche, dans la partie terminale du colon qui précède le rectum et qu'on appelle colon sigmoïde (car il fait une boucle en forme de sigma). Rarement, ces diverticules peuvent se compliquer d'hémorragie ou d'infection (sigmoïdite).

Il ne faut pas confondre diverticules et polypes

Les diverticules sont de petites poches qui sortent à l'extérieur du colon, alors que les polypes sont des formations solides qui poussent à l'intérieur du colon (un peu comme des champignons).

Les diverticules ne sont jamais cancéreux, alors que les polypes peuvent se transformer en cancer.

Les diverticules peuvent devenir douloureux lorsqu'ils s'infectent, alors que les polypes ne sont jamais douloureux.

Le seul examen permettant de diagnostiquer les polypes est la coloscopie.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : " La diverticulose ". Docteur Didier Loiseau. Erda Editions.