Et si c'était une hypothyroïdie ?

Vous êtes une femme, vous êtes ménopausée et vous souffrez de légers symptômes de type frilosité, fatigue, peau sèche, tendance à la prise de poids, etc. et si c'était une hypothyroïdie ?
PUB

L'hypothyroïdie, fréquente chez les femmes à partir de 50 ans...

L'hypothyroïdie, qui résulte d'une faible production d'hormones par la glande thyroïde, ne touche pas que les femmes ménopausées, mais on remarque que ce trouble est plus fréquent dans cette population, particulièrement en ce qui concerne l'hypothyroïdie dite primaire.

En effet, on distingue deux formes :

  • L'hypothyroïdie primaire

    Elle correspond à une carence en hormones thyroïdiennes consécutive à un mauvais fonctionnement de la glande thyroïde.

    PUB
    PUB
  • L'hypothyroïdie secondaire ou centrale

    Elle est liée à une atteinte de l'hypophyse ou de l'hypothalamus, structures cérébrales qui contrôlent la thyroïde.

Quels sont les symptômes typiques d'une hypothyroïdie ?

Globalement, en cas d'hypothyroïdie, le fonctionnement des organes se ralentit (inversement, il s'accélère en cas d'hyperthyroïdie).

On note alors les symptômes suivants :

  • Fatigue
  • Manque d'entrain et lassitude
  • Lenteur intellectuelle
  • Frilosité
  • Peau froide et sèche
  • Cheveux et ongles cassants
  • Chute de cheveux
  • Prise de poids (modérée) malgré un manque d'appétit
  • Voix rauque
  • Crampes et raideurs musculaires
  • Constipation
  • Irritabilité, etc.

Mais souvent, les symptômes sont peu marqués car ils apparaissent très progressivement.

Ce sont alors les complications qui mettent sur la piste :

  • Ralentissement cardiaque
  • Dépression
  • Hallucinations
  • Troubles de la mémoire
  • Calculs biliaires
  • Anémie, etc.

A noter qu'une hypothyroïdie (ou une hyperthyroïdie) peut aussi se manifester par la présence d'un goitre, grosseur au niveau du cou qui indique une anomalie de fonctionnement de la glande thyroïde.

Quoi qu'il en soit, cette piste doit être explorée à la moindre suspicion. Le médecin procède à une palpation de la glande thyroïdienne, mais c'est un dosage hormonal à partir d'une prise de sang qui précisera l'état de fonctionnement de la thyroïde.

Dans certains cas, une échographie cervicale ou une scintigraphie thyroïdienne est demandée pour vérifier la structure et l'état de cette glande.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 17 Novembre 2008 : 01h00
Mis à jour le Lundi 14 Décembre 2015 : 15h16
Source : dr gabrielle cremer, " c'est la thyroïde docteur ? ", editions alpen.