Les services à la personne : comment ça marche ?
Sommaire

Quels avantages financiers ?

Le système de rémunération des emplois services est finalement une bonne affaire pour tout le monde car si vous y faites appel : - Vous bénéficiez d'une réduction de votre impôt sur le revenu de 50 % des sommes versées au titre du service à la personne.- Vous bénéficiez d'un crédit d'impôt de 50 % pour la garde des enfants de moins de 6 ans à l'extérieur de votre domicile.- Si vous optez pour l'emploi direct, vous bénéficiez d'un allégement de charges en tant qu'employeur et d'une exonération complète pour les personnes âgées ou dépendantes de plus de 60 ans.- Si vous avez recours à une entreprise ou à une association agréée, vous bénéficiez d'un taux de T.V.A. à 5,5 %.- Pour les employeurs privés, le CESU préfinancé est aussi profitable, puisque l'aide allouée sous cette forme est exonérée des charges sociales, avec de surcroît un crédit d'impôt sur les bénéfices de 25 % des aides versées.- Il ne faut pas négliger, non plus, la simplification des tâches administratives !- Au-delà d'un mode de paiement intégrant les charges sociales, le CESU vaut une déclaration d'embauche et dispense de toute démarche administrative dans ce sens. Il suffit de remplir les coupons sociaux et de les envoyer, ce qui permet aux intéressés de se voir affecter leurs droits sociaux.

Une source de création d'emplois contestée

Alors, bien sûr les prévisions sont énormes en tant que réservoir de créations d'emplois On parle de 400.000 emplois potentiels d'ici 2015 !!!, mais à quel prix ? Jean-Louis Laville, sociologue, prédit que les services à la personne cachent des «horaires en miettes». Dans un article accordé à « Libération » du 3 janvier 2007, il dénonce les politiques qui veulent développer des emplois sans jamais mener une véritable évaluation, il dénonce un mélange des genres entre des services ménagers et des services relationnels auprès des enfants et des personnes âgées, qui sont pour ces derniers déterminants pour l'avenir de notre société. Avec l'explosion des besoins depuis 15 ans, la baisse du coût de ces services est devenue la priorité des gouvernements, on évoque le marché, les exonérations fiscales.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Côté santé, décembre 2007.