Romarin

© Istock

Le romarin (Rosmarinus officinalis) est utilisé pour faciliter la digestion et calmer les maux de ventre. On le conseille aussi contre les rhumatismes et les douleurs articulaires.

Publicité

Le romarin une plante aromatique réputée

Le romarin est une essence méditerranéenne mondialement connue. On l’utilise en cuisine pour assaisonner plats et viandes et certains desserts. Cet arbrisseau au feuillage vert et persistant produit des petites fleurs violettes. On extrait de cette plante aromatique une huile essentielle renommée. Le romarin est à la base de l’eau de la reine de Hongrie, qui fut longtemps considérée comme un élixir de jouvence et qui connut son heure de gloire au XVIIème siècle, du temps de Mme de Sévigné qui en vantait les mérites.

Plante de la digestion et du foie

Reconnu depuis plusieurs siècles pour ses propriétés médicinales, le romarin (feuilles fraîches ou séchées) est recommandé en cas de digestion difficile et de maux de ventre associés. Le romarin stimule le fonctionnement de la vésicule biliaire, favorisant ainsi la digestion. Il a également une action antispasmodique. On l’utilise aussi pour soulager les troubles hépatiques (foie paresseux, ictère) car il a une action tonifiante et protectrice sur le foie. Seul ou en association, il peut être considéré comme une plante « détox ».

Les principales autorités de santé comme l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), la Commission E (Commission allemande de phytothérapie) ou l’ESCOP (European Scientific Cooperative on Phytotherapy) reconnaissent l’usage du romarin en cas de troubles digestifs et de maux de ventre.

Guide: 

Publié par Audrey Gast le Mardi 08 Septembre 2015 : 15h08
Mis à jour le Mercredi 04 Mai 2016 : 14h56
PUB
PUB