Risque élevé de fracture après un cancer du sein !

Décidément, le cancer du sein est particulièrement redoutable. En effet, il semblerait que les femmes ayant été atteintes d'un cancer du sein, présentent un risque beaucoup plus important de fracture osseuse.
Aux facteurs de risque de l'ostéoporose, il convient donc malheureusement d'ajouter désormais le cancer du sein.
Publicité

Cette étude, dont le suivi a duré plus de cinq ans, a porté sur une population particulièrement importante : 53.000 femmes ménopausées ayant survécu à un cancer du sein ont été comparées à un groupe de 80.000 sujets témoins (indemnes de cancer du sein). Les auteurs constatent ainsi que les femmes ayant été atteintes par un cancer du sein, présentent un risque de fracture supérieur de 31%.

Publicité
Publicité

Reste à comprendre pourquoi et comment le cancer du sein augmente le risque de fracture. Mais en attendant, nous pouvons déjà agir afin de réduire leur nombre chez les femmes ménopausées ayant souffert d'un cancer du sein.

Premièrement, il convient d'ajouter le cancer du sein aux cinq facteurs de risque déjà connus de l'ostéoporose :

  • traitement par corticoïdes ;
  • antécédent de fracture ;
  • ostéoporose familiale ;
  • hyperthyroïdie ;
  • malabsorption intestinale.

Ensuite, en cas de cancer du sein, il est nécessaire de privilégier les traitements efficaces à la fois contre le processus cancéreux et l'ostéoporose comme le tamoxifène. Et enfin, de favoriser le dépistage de l'ostéoporose chez ces femmes à risque, en réalisant une ostéodensitométrie (mesure de la densité osseuse), à l'issue de la prise en charge initiale du cancer.

 
Publié par Dr Philippe Presles le Mardi 29 Mars 2005 : 02h00
Source : Chen Z., Arch. Intern. Med., 165 : 552-558, 2005.