Le risque de cataracte est réduit sous traitement hormonal substitutif de la ménopause

Les résultats d'une étude viennent d'ajouter un bénéfice supplémentaire au traitement hormonal substitutif de la ménopause : celui-ci réduit le risque d'être atteint de la cataracte.
PUB

A partir de 65 ans, il est fréquent de développer une cataracte. Il s'agit d'une opacification partielle ou totale du cristallin. Celui-ci, situé en arrière de l'iris dans la partie centrale de l'oeil, joue un rôle de lentille, dont le fonctionnement tend à s'altérer au cours du vieillissement. Selon une étude récente, le Traitement Hormonal Substitutif (THS) est capable de diminuer cette opacification du cristallin chez les femmes ménopausées. Près de 530 femmes âgées de 66 à 93 ans ont été suivies durant 10 années. Il s'avère que plus la durée du THS est longue, plus le risque de cataracte est réduit. Après 10 années de traitement, le risque de voir apparaître cette affection handicapante est fortement réduit. Cependant, les femmes ne suivant le THS que depuis quelques années en tirent également un bénéfice. Ainsi, les auteurs en concluent que plus le THS est débuté tôt, plus le risque de cataracte est faible.

Publié le 27 Août 2001
Auteur(s) : Rédaction E-sante.fr