Rire, c'est bon pour les artères !

Quand on rit, on se sent bien, détendu et de bonne humeur. Mais la science nous prouve aujourd'hui que le bénéfice du rire est encore plus important puisqu'il est excellent pour les artères.
PUB

« Quand on rit, l'importance des changements observés dans l'endothélium des artères est similaire au bénéfice qui pourrait être vu avec l'exercice aérobic, mais sans les courbatures, les douleurs et les tensions musculaires associées à l'exercice », explique le Pr Miller. Et il préconise, pour le système vasculaire, « 30 minutes de rire trois fois par semaine, et 15 minutes de rire par jour ».

Une étude présentée au congrès de l'American College of Cardiology, a en effet mis en évidence l'intérêt du rire pour les artères. Les 20 volontaires âgés en moyenne de 33 ans, moitié hommes et moitié femmes, étaient non fumeurs et en bonne santé. Ils ont dû regarder durant ½ heure, un film hilarant ( Kingpin, une comédie américaine des frères Farelly) ou un film stressant (Il faut sauver le soldat Ryan). Les réactions de leurs artères étaient mesurées juste avant le film et trois fois après. Les résultats montrent que la réactivité artérielle est modifiée pendant une demi-heure à trois quarts d'heure. Après le film comique, les artères des participants se dilatent, se relaxent, alors qu'après le film stressant, c'est le contraire, on observe une diminution de la dilatation des artères. La différence entre le film comique et le film stressant est de l'ordre de 50% (mesuré sur la VMF, soit la vasodilatation médiée par le flux, mesure technique).

PUB
PUB

Comment le rire peut-il agir sur les artères ? Peut-être par l'intermédiaire d'une molécule, comme une endorphine libérée sous l'effet du rire, ou peut-être par l'effet du monoxyde d'azote, substance qui dilate les artères

Quoi qu'il en soit, l'intérieur des artères est affecté par les émotions de rire ou de stress. Le rire, ça fait du bien, ça détend les artères, et le stress, ça les contracte. Finalement, ce que le bon sens nous fait ressentir est démontré scientifiquement ! Alors, si vous n'êtes pas sportif, au lieu de vous culpabiliser, provoquez-vous des occasions de rire : louez un film amusant, allez au café-théâtre, lisez des histoires drôles

Publié le 21 Juin 2005
Auteurs : Dr Catherine Solano