Les rhumes des enfants annoncent l’arrivée de la grippe…

En confrontant les données de l’observatoire [email protected] (maladies ORL infantiles) avec celles du réseau Sentinelles sur la grippe, des chercheurs de l’Inserm confirment l’existence d’une corrélation entre la hausse des cas de rhinopharyngites chez les enfants et l’épidémie saisonnière de grippe. Cela s’est vérifié au cours des hivers 2005-2006, 2006-2007 et 2007-2008, où l’augmentation du nombre de rhumes enregistrés chez les enfants précédait l’arrivée de l’épidémie de grippe d’une semaine (4 à 10 jours).

Deux hypothèses en découlent. Premièrement, les enfants pourraient jouer le rôle de déclencheur de l’épidémie grippale. Deuxièmement, les rhinopharyngites diagnostiquées chez les enfants pourraient être en fait des grippes. En effet, on sait que la grippe provoque souvent chez les enfants des symptômes peu marqués, rendant plus le diagnostic de la grippe.

En pratique, un enfant enrhumé dans la famille impose le suivi des règles d’hygiène de base afin d’éviter la contamination de l’entourage : mouchage dans des mouchoirs à usage unique, lavage fréquent des mains (aussi après s’être mouché), limitation des embrassades et des serrages de mains. Évidemment aussi, chacun son verre, ses couverts et ses ustensiles de toilettes.

Enfin, en cas de survenue brutale de symptômes grippaux chez un adulte (grande fatigue, courbature, fièvre, toux…), il faut consulter immédiatement son médecin pour bénéficier d’un antiviral et stopper la propagation du virus.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Bulletin épidémiologique hebdomadaire (BEH), 12 octobre 2010/n°38-39.