Les remèdes homéopathiques de votre été

Parasol, crème solaire, chapeau, lunettes... et granules ! L’homéopathie propose aussi ses remèdes pour l’été.

Remèdes homéopathiques en été

Jugés inefficaces par certains, incontournables par d’autres, les remèdes homéopathiques ont du moins l’avantage de ne présenter aucune contre-indication et aucun risque de surdosage.

Il est donc permis de leur accorder une petite place dans la troussede secours, pour prévenir ou adoucir les désagréments de l’été.

Voici quelques classiques...

Homéopathie contre le mal des transports

Nausées, vertiges, pâleurs et parfois vomissements : le mal de transports est le moyen le plus sûr de gâcher vos vacances avant même qu’elles aient commencé !

Particulièrement fréquent chez les enfants, qui ne supportent pas toujours bien les longs trajets sur route, en mer ou dans les airs, le mal des transports peut être prévenu par le Cocculus Indicus, le Tabacum, le Petroleum, Nux Vomica ou des remèdes homéopathiques associant ces substances.

A prendre la veille du départ, puis juste avant. Si cela ne suffit pas à lutter contre les nausées, des doses supplémentaires peuvent être prises pendant le trajet.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Alain Horvilleur, Guide familial de l'homéopathie, Le Livre de poche, 2007.
Jean-Louis Masson, L'homéopathie de A à Z, Marabout, 2010.