Régimes yo-yo : ennemis n°1 de la balance

Qui n’a jamais vouluperdre quelques kilos superflus?

Oui mais voilà, la difficulté n’est pas tant de les perdre, mais plutôt de ne pas les reprendre… C’est ce qu’on appelle l’effet yoyo : maigrir pour mieux regrossir....

Publicité

Des régimes à effet boomerang

En France, 20 millions de personnes seraient en surpoids. Paradoxal au vu des dizaines de régimes de toutes sortes qui existent...

Alors ces régimes sont-ils réellement efficaces ?

La réponse est claire : absolument pas. En réalité, ils sont contre-productifs puisqu’ils privent l’organisme de beaucoup d’énergie, mais pendant un laps de temps très court. Le corps s’habitue donc à fonctionner avec moins : "pendant un régime, il se met en mode économique" explique le Dr Pauquet, nutritionniste.

Publicité
Publicité

Dans un premier temps, ces régimes drastiques ne s'attaquent pas aux cellules graisseuses. Il y a seulement diminution de la masse musculaire et perte d’eau. Le chiffre sur la balance baisse… mais pas pour les bonnes raisons. Et lorsque nous reprenons une alimentation normale, notre organisme s’empresse de stocker ces nouvelles calories pour faire face à une prochaine diète.

La prise de poids est alors inévitable, et les kilos repris peuvent être plus nombreux que ceux que l'on a perdus : c'est l'effet yo-yo.

Les régimes qui favorisent l'effet yo-yo

Les "mauvais" régimes sont ceux qui exigent une modification importante de vos habitudes alimentaires et qui promettent une perte de poids rapide et impressionnante.

On peut citer entre autres Dukan, Atkins, Hollywood, ananas-pamplemousse, protéiné… Les promesses sont souvent tenues, mais dans un premier temps seulement.

Ces régimes sont impossibles à tenir tant ils sont contraignants.

 
Publié par Céline Vanhuyneghem, journaliste santé le Mercredi 21 Mars 2012 : 17h38
Mis à jour le Jeudi 30 Avril 2015 : 17h06
Source : Djéyaraman G., Salfati A., Syndique C., Haute Autorité de Santé : Surpoids et obésité, repérer plus tôt et mieux prendre en charge, octobre 2011.
Lavaud S., Les conseils de la HAS sur le surpoids et l’obésité : « ni régime, ni médicament », octobre 2011. 
List E., Yo-yo dieting vs. obesity? Dieters may be healthier, live longer, juin 2011. 
Micho A., Collectif National des Associations d’Obèses, mai 2011.
Rapport d’expertise collective, Anses : évaluation des risques liés aux pratiques alimentaires d’amaigrissement, novembre 2010.
Les intervenants sont le Docteur Damien Pauquet, nutritionniste et Laura Piens, diététicienne.