Régime minceur : faisons le point
Sommaire

Les régimes minceur, associés à des risques pour la santé physique et psychologique

Impossible pour autant d’aboutir au top 15 des régimes les plus dangereux pour la santé, même si cette analyse a permis de classer les différentes phases des régimes en fonction de leurs apports nutritionnels. Se mettre au régime n’est donc pas du tout anodin. C’est ce que révèle ensuite l’analyse de la littérature scientifique sur le sujet.

«Tout régime restrictif et sévère entraîne des conséquences néfastes sur l’ensemble du fonctionnement de votre corps, notamment sur vos os, votre cœur et vos reins, mais aussi des perturbations psychologiques, notamment des troubles du comportement alimentaire», souligne le docteur Jean-Michel Lecerf. Les risques sur la santé sont donc nombreux : fonte de la masse musculaire quel que soit le niveau d’apport en protéines (de quoi dissuader les accrocs aux régimes hyperprotéiques), diminution de la densité minérale osseuse (de l’ordre de 1 à 2 % pour une perte de poids de 10 %) ce qui augmente fortement le risque d’ostéoporose, troubles digestifs passagers (constipation) liés à une insuffisance des apports en fibres voire risque de cancer colorectal à long terme…

Les dangers de la restriction alimentaire

Suivre un régime peut aussi modifier en profondeur le métabolisme énergétique de votre corps : autrement dit la bonne régulation de vos apports et de vos dépenses. La faute aux trop nombreuses privations et exclusions d’aliments «interdits» que vous infligez à votre corps à longueur de programmes minceur en tout genre. «Sur le plan comportemental, vous entrez en mode restriction (le fameux contrôle mental que vous imposez à votre organisme) et perturbez votre comportement alimentaire : votre corps devient un super économiseur et stoppe son processus d’amaigrissement», précise l’endocrinologue.

Résultat ? À force de répéter les mêmes erreurs de restrictions, sources de frustrations et de culpabilités, ou de passer d’un régime à l’autre, vous voilà entraîné(e) inéluctablement dans la spirale infernale du fameux effet yoyo avec, à la clé, une reprise des kilos – le plus souvent sous forme de gras – éventuellement plus sévère voire irréversible à plus ou moins long terme et supérieure à votre poids initial. Les chiffres sont éloquents : près de 80 % des candidats à la minceur reprennent ainsi du poids un an ou deux après la fin de leur régime !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Côté Santé.