La réforme du médicament : les grandes lignes

Notre Ministre de la Santé, Xavier Bertrand, vient de présenter les 3 grandes mesures phares de la réforme du médicament : transparence, intérêt du patient et informations indépendantes. Tout un programme pour une vraie réforme en profondeur…

Une réforme en profondeur

Les mesures qui constituent la réformedu médicament seront présentées au conseil des ministres sous la forme d’un texte de loi qui sera débattu dès l’automne.

Réforme du médicament : vers plus de transparence

Pour éviter les conflits d’intérêts et s’assurer de la transparence des experts, tous les intervenants, internes ou externes, y compris les associations de patients, devront désormais remplir un formulaire de déclaration publique d’intérêt. Quant aux conventions et rétributions passées entre les différents intervenants (laboratoires, experts, médecins, presse spécialisée, sociétés savantes, associations de patients), elles devront être publiques et consultables.

L’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) va changer de nom et devenir l’Agence nationale de sécurité du médicament (Ansm). Elle sera désormais subventionnée par l’État et non plus par les laboratoires.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Communiqué du Ministère de la Santé, juin 2011, www.sante.gouv.fr.