Récupération haut de gamme

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Mercredi 14 Mars 2012 : 09h08
Mis à jour le Mercredi 14 Mars 2012 : 10h27
PUB

La récupération, conscience écolo, développement durable et crise obligent, est à la mode. Et la mode s'en est aussi emparée.

La société Bilum a eu la bonne idée de récupérer les bâches qui couvrent les façades pendant qu'on les rénove et de les transformer en sacs, pochettes et autres accessoires modeux et fashions. Les anses et les poignées viennent de ceintures de sécurité de voitures récupérées elles aussi.

PUB
PUB

Ce sont des entreprises d'insertion sociale ou de petits ateliers privés qui fabriquent tout cela.

Bilum recycle aussi de la même façon d'autres matériaux. C'est ainsi que vous pouvez vous procurer un sac ou un cabas fabriqués à partir des toiles de Jouy qui étaient tendues sur les murs de l'Hôtel Prince de Galles à Paris ou bien un sac fait avec les oriflammes qui ornaient les Champs-Élysées au moment de Noël.

Et bientôt, vous pourrez aussi avoir un sac venant des bannières annonçant les expositions du Musée du Louvre car celui-ci, dans le cadre de sa politique de développement durable, a signé un partenariat avec Bilum.

Bien entendu, chaque pièce est unique, certaines sont même numérotées. Et les prix ne sont pas faramineux, compte-tenu du côté assez exceptionnel de l'objet.

Vous les trouverez tous sur le Bilum store.

Paule

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Mercredi 14 Mars 2012 : 09h08
Mis à jour le Mercredi 14 Mars 2012 : 10h27
PUB
PUB

Contenus sponsorisés