Reconstruction mammaire : seules 3 femmes sur 10 !

Une étude réalisée à l’Institut Curie indiquait que 7 femmes sur 10 ne procédaient pas à une reconstruction mammaire après l’ablation d’un sein. Mais quelles en sont les raisons ?
© getty

Pourquoi certaines femmes ne se font pas « reconstruire » ?

Cette étude menée par le Dr Delphine Hequet de l’Institut Curie (service de chirurgie sénologique et gynécologique) a consisté à suivre près de 2.000 patientes ayant subi une mastectomie entre 2004 et 2007 et à interroger 132 patientes n’ayant pas procédé à une reconstruction.

Pour 80% des femmes, il s’agissait d’un choix personnel et voici les principales raisons évoquées :

  • 56 % n’ont pas voulu entreprendre une nouvelle chirurgie.
  • 38 % ont accepté l’asymétrie de leur corps (et pour 18% cette asymétrie de leur corps a été acceptée par leur conjoint).
  • 29 % ont eu peur du risque de complications.
  • 20% craignaient que la reconstruction masque une récidive.
  • 25 % ont évoqué leur âge trop avancé.
  • Et enfin, le coût financier a été mentionné par 14% d’entre elles tandis que 9% ont refusé par crainte des douleurs.

Bien s’informer sur la reconstruction dès l’ablation mammaire

En pratique on retiendra qu’il faut bien s’informer dès le début de la prise en charge pour mastectomie sur les modalités de la reconstruction, laquelle, rappelons-le, peut se faire selon les cas au cours du même acte opératoire ou en différé. Être bien informée peut faire disparaître certaines craintes infondées, même si dans tous les cas, le choix reste entièrement personnel. D’ailleurs, cette enquête mentionne également que « la moitié des patientes interrogées demandent une information plus complète sur la reconstruction ».

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Institut Curie, Octobre Rose 2011, www.curie.fr/sites/default/files/cp-non-reconstruction-sein.pdf.