Rapports sexuels : quid de leur fréquence ?
Sommaire

Pourquoi les désirs ne sont-ils pas synchronisés ?

Homme et femme : pas toujours le même désir sexuel

Le désir sexuel est globalement plus constant chez l’homme, à cause de ses hormones à des taux constants. Chez la femme qui vit des cycles hormonaux, le désir joue parfois aux montagnes russes. C’est la première raison pour laquelle les désirs ne peuvent être synchronisés en permanence.

L’autre raison, c’est qu’il faudrait apprendre de l’autre comment déclencher son désir ; devenir attentif aux réactions, aux besoins de l’autre pour savoir se faire désirer. Or, certaines personnes ne comprennent pas bien que le désir est une interaction. Elles attendent la pulsion spontanée qui peut très bien ne pas venir !

Quels problèmes peuvent bloquer le désir sexuel ?

Des problèmes de santé comme une dépression, une maladie grave, des médicaments toxiques peuvent amoindrir le désir sexuel. Des problèmes angoissants comme des difficultés professionnelles, un chômage, la maladie d’un enfant, une personne dépendante à charge, peuvent aussi mettre le désir au repos pour un temps.

Une histoire personnelle douloureuse avec une agression sexuelle, un viol, un décès traumatisant, un manque de confiance et d’amour dans l’enfance, tout cela peut assécher la source de notre énergie profonde qui alimente le désir.

Et puis, bien sûr, les tensions de couple atteignent souvent le désir, y compris les tensions sexuelles dues à des difficultés de fonctionnement de l’érection, de l’orgasme, de l’éjaculation ou de la pénétration.

Aussi, si votre partenaire cherche à espacer les rapports sexuels, avant de râler, il est bon de chercher quel stress peut être en cause et de tout mettre en œuvre pour améliorer tout ce qui peut l’être.

Sur la même longueur d’onde...

Au-delà du plaisir et de la jouissance, la sexualité fait partie intégrante de notre santé et contribue à notre bien-être. Aussi, il faut se méfier des approches statistiques sur les relations sexuelles qui peuvent s’avérer « enfermantes » si on les prend pour des normes.

Il n’existe pas de norme, mais des signaux pouvant alerter le couple. Ainsi, si un couple ne fait plus l’amour pendant un mois environ, en dehors de raisons exceptionnelles (santé, voyage…), cela vaut la peine de se poser des questions.

Le bon rythme est trouvé lorsque le désir de l'un répond au désir de l'autre. Ce qui implique de se montrer, réciproquement, profondément à l'écoute de son partenaire. Cela réclame de l'amour, du temps, de la patience, et de la bienveillance.

Retrouvez le goût d'apprendre ! Des milliers de cours interactifs 100% en ligne sur tous vos sujets préférés !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :