Rajeunissement : la dissimulation est mal perçue

© getty

Autant les méthodes douces et naturelles sont bien perçues, autant les injections de Botox et les techniques chirurgicales antivieillissement sont considérées négativement, surtout par les plus jeunes. Ainsi, vouloir paraître plus jeune et dissimuler son âge aurait plutôt des conséquences sociales négatives…

PUB

Anti-âge : méthodes douces contre techniques invasives

Les réactions de deux groupes de volontaires (un 1er groupe d’âge moyen de 19 ans et un 2e groupe de 70 ans) face à des personnes ayant utilisé soit des méthodes douces antiâge (crème antiâge, crème solaire…), soit des techniques invasives, chirurgicales ou relevant des injections comme le Botox, ont été recueillies.

PUB
PUB

Les jeunes surtout sont très critiques vis-à-vis des personnes ayant recours à tout type de méthodes antiâge, mais surtout concernant les techniques invasives. Les plus âgés ont une vision plus positive de l’usage des méthodes antiâge et, eux aussi, sont plus indulgents pour les solutions douces et naturelles.

Cette enquête révèle également que pour les jeunes, comme pour les moins jeunes, les techniques antivieillissement s’adressent clairement « aux personnes d’âge mûr ».

Les résultats d’une autre étude similaire confirment ces impressions et indiquent que les jeunes adultes perçoivent comme « froides » et « vaniteuses » les personnes qui ont eu recours aux injections de Botox ou à la chirurgie.

En conclusion, l’impact social des techniques invasives antiâge n’est visiblement pas celui recherché. Autrement dit, les personnes qui tentent de dissimuler leur âge sont en fait mal perçues !

Publié par Rédaction E-sante.fr le Mercredi 07 Septembre 2011 : 10h08
Mis à jour le Mercredi 07 Septembre 2011 : 10h08
Source : Journal of Gerontology : Psychological Sciences, 12 Sci Soc Sci (2011) doi: 10.1093/geronb/gbr063 First published online: July 11, 2011.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés