Quels sont les signes d'un lumbago et que faire ?
Publié le 02 Juillet 2012 à 0h00 par Marion Garteiser, journaliste santé

Quels sont les symptômes d'un lumbago ?

Le symptôme principal du lumbago, c'est bien sûr unedouleur particulière :

A savoir : le lumbago est tout à fait bénin, et très fréquent puisque plus de la moitié des gens en feront au moins un dans leur vie.
  • Présente depuis moins de trois mois (au-delà, on parlera de lombalgie chronique).
  • Située à droite ou à gauche de la colonne, ou des deux côtés.
  • Visant n'importe quelle vertèbre entre le bas des omoplates et les fesses.
  • Sans cause spécifique démontrable comme un traumatisme, une tumeur, une maladie inflammatoire ou infectieuse ou une atteinte radiculaire (ex : une sciatique).

Cependant, certains signes qui se présentent en même temps qu'une douleur dans le dos vont évoquer autre chose qu'un lumbago.

C'est pourquoi il est toujours utile d'aller voir un médecin en cas de douleurs dans le dos, surtout si vous constatez d'autres symptômes en même temps :

  • Faiblesse ou douleur dans les jambes, voire difficulté à marcher.
  • Fièvre.
  • Diminution de sensation dans les parties génitales, problèmes urinaires ou pour aller à la selle.
  • Douleur nocturne plus intense qu’en journée.

Chez des personnes âgées, une douleur dans le bas du dos peut aussi cacher un tassement de vertèbres ou un problème d'ostéoporose. Là aussi, il est donc important de consulter rapidement.

Lumbago : que se passe-t-il dans mon dos ?

Un lumbago peut aussi être une sorte d'entorse du dos.

Notre colonne vertébrale reste souple et solide grâce à des disques qui se trouvent entre les vertèbres.

Avec l'âge, ces disques diminuent en taille et deviennent moins résistants. S'ils sont trop sollicités, suite par exemple à un faux mouvement ou au port d'une charge trop lourde, ils peuvent devenir douloureux.

En effet, nos vertèbres sont jointes les unes aux autres par des articulations. Comme toutes les autres articulations du corps, celles-ci peuvent être tordues ou blessées, ce qui se manifestera par une douleur vive – un lumbago.

Comment réagir à un lumbago ?

On l'a dit, il est important d'aller voir un médecin en cas de douleur handicapante du dos. Il pourra faire le tri dans vos symptômes et écarter toute autre cause que le bénin lumbago.

Après avoir bien examiné et interrogé le patient, le médecin ne demandera une radiographie que dans des cas bien précis. L’imagerie n’apporte effectivement pas souvent d'informations utiles.

Le médecin prescrira donc des antidouleurs et/ou des anti-inflammatoires pour que le patient soit plus à l'aise pour reprendre ses activités. Un décontractant musculaire est aussi parfois utilisé pour que les nuits soient plus confortables.

Aujourd'hui, le but du traitement d'un lumbago est de permettre au patient de reprendre une vie normale le plus rapidement possible.

Il est en effet prouvé que rester au repos complet fait plus de mal que de bien. En tout cas, après les premiers jours où la douleur est réellement handicapante. Le conseil est donné effectivement par tous les experts : “restez aussi actif que possible et vous serez plus vite guéri”.

Il est en tout cas capital de bien prendre en charge les lumbagos.

En effet, ils peuvent se transformer en lombalgies chroniques, handicapantes et difficiles à soigner.

Votre médecin pourra donc aussi vous conseiller de faire intervenir d'autres professionnels : un ostéopathe pour résoudre une entorse, ou un kinésithérapeute pour vous enseigner les exercices qui remuscleront votre dos sur le long terme et vous apprendre les postures pour le protéger.

Pour éviter le prochain lumbago...

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Merci au Dr Bruno Timermans, médecin généraliste, pour sa participation à cet article.