Quelle contraception choisir après 45 ans ?
Publié le 29 Mars 2012 par Marion Garteiser, journaliste santé

La contraception définitive

La contraception définitive consiste à boucher les trompes de Fallope, qui sont la voie empruntée par les spermatozoïdes pour aller féconder l'ovule. Cette petite opération peut se faire par ligature ou coagulation des trompes, ce qui suppose une anesthésie générale (l'intervention dure moins d'une heure) et une hospitalisation de 24 à 48 heures.

PUB

Il existe aussi aujourd'hui une méthode plus légère, par l'insertion d'implants dans les trompes qui vont les boucher avec le temps (il faut trois mois pour que la contraception soit définitivement en place). Elle exige seulement une anesthésie locale et permet généralement de sortir de l'hôpital le jour même, mais elle n'est pas applicable aux femmes qui sont allergiques au nickel.

PUB

La contraception définitive est efficace, surtout sur des femmes qui ont dépassé 35 ans, et a le très grand avantage d'être sans effets secondaires pour la santé.

Mais bien sûr, le côté irréversible d'une contraception définitive suppose une réflexion approfondie (un délai de réflexion de 4 mois est imposé par la loi) : même après 45 ans et sans désir d'enfant, pour certaines femmes, renoncer volontairement à la fertilité ne va pas de soi.

Source : Conférence de presse étude CHOICE, The European Journal of Contraception and Reproductive Health Care, décembre 2011. www.choisirsacontraception.fr.