Quel asthmatique êtes-vous ? Insouciant, maîtrisé, réfractaire ou dominé ?

Grâce à une analyse des discussions de patients sur les réseaux sociaux, l’Association Asthme & Allergies a identifié 4 profils : le patient asthmatique « insouciant » (34 %), « maîtrisé » (24 %), « réfractaire » (26 %) et « dominé » (10 %). En révélant d’importants décalages, cette enquête Ipsos souligne les enjeux sur le contrôle de l’asthme, l’information et l’observance.

L’asthme : les 4 profils

L’Association Asthme & Allergies vient de publier les résultats d’une enquête Ipsos sur l’asthme. Celle-ci a porté sur l’analyse des discussions de patients sur les réseaux sociaux. Différents consensus et décalages sont révélés sur le contrôle de l’asthme, la crise, l’appréhension de la maladie, l’information et l’observance. Quatre profils de patients se sont dégagés.

Profil 1 : le patient asthmatique maîtrisé (29 % des cas, surtout des 50 ans et plus, des retraités)Patients concernés par leur asthme et qui le contrôlent par une observance de tous les instants et une attitude quotidienne préventive.Profil 2 le patient asthmatique insouciant (34 %, surtout des 18-34 ans, des étudiants)Patients peu concernés par leur asthme du fait de sa forme très légère. Une observance aléatoire selon les manifestations de la maladie. Peu ou pas d’impact au quotidien.Profil 3 : le patient asthmatique dominé (10 %, surtout des inactifs)Patients écrasés par la maladie et ses symptômes. Une observance liée à la peur de la maladie et de ses manifestations sans pour autant réussir à la maîtriser.Profil 4 : le patient asthmatique réfractaire (26 %)

Patients qui ont des connaissances sur l’asthme mais refusent de les appliquer. Dans une attitude de fatigue et de lassitude vis-à-vis de leur maladie vécue comme une contrainte.

L’asthme et les asthmatiques : que retenir ?

L’asthme est une maladie qui se soigne plutôt très bien. Les patients sont majoritairement satisfaits de leur prise en charge. Pourtant, selon les professionnels de santé, seulement 64 % des patients prennent leur traitement tous les jours.

Au quotidien, la crise d’asthme focalise l’attention des patients qui font tout pour ne pas la déclencher.

Seulement 36 % des patients déclarent avoir peur de leur asthme.

87 % des patients pensent maîtriser leur asthme, mais selon les médecins, c’est seulement le cas pour 18 % d’entre eux.

75 % des asthmatiques ont le sentiment d’être gênés dans leur quotidien.

Enfin, cette enquête révèle un dernier décalage : 83 % des patients s’estiment bien informés sur l’asthme contre 21 % si l’on interroge les médecins.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Conférence de presse Asthme & Allergies, 14 avril 2015, Paris.
La rédaction vous recommande sur Amazon :