Que faire avec des bigorneaux ?

Publié le 21 Novembre 2012 | Mis à jour le 12 Décembre 2012
Auteur(s) : Paule Neyrat, Diététicienne
© getty
PUB

Ce petit gastéropode est un des coquillages les plus riches en sels minéraux. Si l'on mangeait quatre ou cinq bigorneaux chaque jour, en apéritif, on serait à peu près certain d'avoir son quota de magnésium : il en contient 350 mg pour 100 g. Sans compter celui de fer car il en renferme 3,9 mg.

Tous les poissonniers en vendent, déjà cuits, prêts à être consommés. Classiquement, ils se servent avec de la mayonnaise : c'est très bon de temps en temps mais point trop n'en faut pour cause de beaucoup de lipides dans cette sauce !

PUB
PUB

Décoquillez-les et faites-les rapidement sauter à la poêle avec une pointe d'ail. Ou bien hachez-les et accommodez-les en tartare avec un autre poisson, dorade ou saumon.

Mais vous pouvez aussi les coupez en morceaux et leur faire rejoindre des pâtes ou un risotto ou même un plat de légumes.

Si vous trouvez des bigorneaux vivants - ce sont bien sûr les meilleurs - vous devez d'abord les faire tremper 10 min dans de l'eau froide et bien les rincer ensuite. Puis vous les cuisez dans de l'eau salée, légèrement vinaigrée, avec éventuellement une feuille de laurier et un brin de thym, départ eau froide pendant 10 à 12 min selon leur taille. Pas plus sinon ils deviendront coriaces.

Paule

Soumis par Paule Neyrat le
PUB
PUB

Contenus sponsorisés