Quand Minou explore la maison

Lorsque votre chat explore la maison, il ignore les dangers qu'elle lui réserve. En effet, malgré sa prudence, sa curiosité et son goût prononcé pour le jeu l'exposent à des mésaventures aux conséquences plus ou moins graves.
Publicité

Les objets dangereux

Si le premier prix du grignotage des fils électriques revient aux rongeurs, le chat se laisse parfois tenter par ces câbles qui foisonnent dans nos maisons. Veillez dès lors à débrancher les appareils électriques que vous n'utilisez pas. La cuisine, avec ses plaques de cuisson et ses casseroles bouillantes, est un lieu de brûlures fréquent. Attention aussi aux fils de laine ou de coton et aux élastiques qui traînent : en effet, les chats adorent les « chasser » et les mâchonner. Ainsi, il arrive que ces liens s'enroulent autour de la langue et la blesse sévèrement! L'ingestion de petits objets constitue également un danger non négligeable d'obstruction intestinale pour le chat.

Publicité
Publicité

Les intoxications

Le chat a une approche spécifique des objets ou des produits inconnus. Le premier contact s'établit via le toucher, avec sa patte. Si aucun danger n'est détecté, il flaire l'intrus. Il peut ensuite l'ingérer, soit en le léchant, soit en léchant sa patte souillée. Ce comportement l'expose à la toxicité des produits de vaisselle, lessive, provoquant de graves brûlures des pattes, de la bouche et de l'intestin.Les médicaments laissés à sa portée peuvent aussi être grignotés, ainsi que les toxiques tels que les poisons anti-rongeurs. Enfin, l'eau de Javel, très corrosive, est connue pour l'attrait qu'elle exerce sur les chats. De nombreuses plantes d'intérieur et d'extérieur sont également toxiques. Elles induisent la plupart du temps des vomissements et diarrhées. Certaines provoquent des troubles nerveux. Enfin, de nombreux chats aiment boire l'eau se trouvant dans les soucoupes des plantes d'intérieur. Cette habitude leur causera préjudice si ces plantes ont été traitées (engrais, antiparasites).

Publié par Anne Pensis, vétérinaire le Lundi 06 Juin 2005 : 02h00