Chats et déménagement ou la perte d'un territoire

Si un déménagement peut s'avérer stressant pour vous, il en sera plus que probablement de même pour votre chat. En effet, pour lui, ce changement de décor constitue la perte d'un ensemble d'éléments rassurants et apaisants et nécessite l'exploration et la familiarisation avec de nouveaux lieux.
Publicité

Le déménagement : une perte de repères pour votre chat !

Lorsque vous l'avez adopté et emmené à la maison, votre chat a dû se familiariser avec les lieux. Au fil des jours, il s'est constitué des repères notamment en trouvant des cachettes et en déposant des phéromones sur divers supports en y frottant sa peau et en émettant des jets d'urines. Mais toutes ces marques familières seront réduites à néant lorsque vous jetterez votre dévolu sur une nouvelle habitation ! C'est pour cette raison que les déménagements ne sont en général pas appréciés par nos petits félins domestiques, qui sont des animaux attachés à leur territoire.

Publicité
Publicité

Appartement ou maison ?

De manière générale, attendez-vous à plus de problèmes lorsque vous passez d'un logement spacieux à un plus petit et surtout lorsque votre chat avait un accès à l'extérieur dont il est privé dans votre nouvel habitat. Certains chats ayant séjourné dans une maison avec jardin ne peuvent se résoudre à vivre cloîtrés dans un appartement. Ainsi, si vous changez radicalement de style d'habitation, il est parfois malheureusement nécessaire de faire adopter votre chat par une famille pouvant lui offrir des conditions similaires à celles qu'il connaissait jusqu'à présent. Quoi qu'il en soit, veillez toujours à enrichir l'environnement de votre ami avec divers jeux et arbres à chat sur lesquels il pourra grimper et faire ses griffes. A l'inverse, si votre chat n'avait pas accès à l'extérieur et qu'il bénéficie aujourd'hui d'un jardin, gardez-le à l'intérieur une dizaine de jours afin qu'il s'habitue à la maison avant de sortir. Pensez également à vérifier qu'il est bien en ordre de vaccination avant sa première escapade.

Publié par Anne Pensis, vétérinaire le Lundi 06 Février 2006 : 01h00