Punaises de lit : tout sur ces nouveaux envahisseurs...

Les punaises de lit sont de retour ! Ces petits insectes qui vivent dans la literie et mordent les dormeurs sont de plus en plus fréquent dans notre pays. Ils sont importés par les voyageurs. Comment les reconnaître et s'en débarrasser ?

PUB

Des punaises de lit, c'est quoi ?

Les punaises de lit sont de petits insectes qui mesurent autour de 5 mm à l'âge adulte. Ils vivent dans les lits, mais aussi dans les fauteuils ou sièges. Et si la cohabitation avec eux est désagréable, c'est parce qu'ils se nourrissent de notre sang... et que pour l'obtenir, ils piquent. Les punaises de lit ne causent que rarement des réactions au-delà des piqûres : asthme, oedème, urticaire généralisé, manque de fer et, encore plus rarement, choc anaphylactique en cas de réaction allergique. Elles ne véhiculent apparemment pas de maladie humaine. Les infestations sont surtout ennuyeuses parce qu'il est difficile de se débarrasser des insectes une fois qu'ils sont installés.

PUB
PUB

Comment savoir si l'on a des punaises de lit ?

La présence de punaises de lit n'est pas toujours évidente, parce que ces bébêtes se cachent toute la journée et ne se manifestent (pour vous piquer...) que pendant la nuit, souvent juste avant l'aube. Et encore, elles sont discrètes et difficiles à repérer, même la nuit ! Le premier indice, bien sûr, ce sont les boutons : ils sont rouges, démangent, et se trouvent surtout sur les bras et les épaules. Les traces sont en lignes, par opposition à d'autres insectes piqueurs comme les puces, dont les piqûres sont réparties de manière plus anarchique.

Repérer l'ennemi

Les insectes eux-mêmes peuvent parfois être repérés sur le matelas, surtout le long des coutures. Et de toute petites taches de sang apparaissent parfois sur les draps, signe des morsures nocturnes.

Publié le 13 Mai 2013 | Mis à jour le 15 Janvier 2016
Auteur(s) : Marion Garteiser, journaliste santé
Source : Studdiford, JS et al.
Voir + de sources
, American Family Physician, octobre 2012 - (1) Yturralde, K et al., J Econ Entomol, décembre 2012