La recrudescence des punaises de lit depuis la fin du confinement

Véritable fléau, les punaises de lit ne semblent pas avoir l'intention de disparaître de nos foyers. Ces parasites continuent bel et bien de proliférer malgré la quarantaine forcée liée à la Covid-19. Quelle en est la raison ? Comment remédier au problème ?

Les punaises de lit, de vrais envahisseurs

Dans le matelas, les draps, le canapé, les meubles, derrière les plinthes, les prises électriques, sous le plancher, etc., les punaises de lit trouvent refuge dans les endroits les plus insoupçonnés de nos logements. Elles se cachent ainsi jusqu'à trouver une personne dont se nourrir. Résultat : on ne réagit pas suffisamment vite ou pas correctement, et elles se multiplient jusqu'à infester le moindre recoin de nos intérieurs. Ce phénomène ne cesse de s'amplifier à cause de nos vies nomades rythmées par les voyages.

Ces insectes microscopiques se glissent simplement dans vos valises et vous accompagnent au retour des vacances. Une seule nuit à l'hôtel, et des punaises de lit peuvent se coller à vos affaires... même après un séjour dans un palace somptueux ! La transmission se fait généralement lorsque vous dormez ou quand vous déposez les bagages sur le tapis ou le lit. Pouvant rester plusieurs mois sans nourriture, ces petites envahisseuses très résistantes peuvent traverser le globe sans que quiconque ne les remarque.

Un nouvel âge d'or pour les punaises de lit

Depuis que nous sommes contraints de nous confiner, les punaises de lit sont toujours là. Vous avez en effet remarqué de petites taches noires sur votre oreiller en pleine quarantaine. Vous avez des piqûres sur le corps, et les démangeaisons sont particulièrement intenses le matin ? Ce sont autant de symptômes liés aux punaises de lit. Saviez-vous qu'il s'agit d'insectes hématophages ? Les punaises de lit sortent la nuit pour se nourrir de sang. Elles retournent ensuite se terrer, le temps de digérer et de se reproduire. Plus la maison est habitée, plus elles ont de quoi manger !

Sans sortir pendant plusieurs semaines de chez vous, vous leur fournissez de la nourriture à profusion. Ce n'est pas sans compter sur les rejets constants de dioxyde de carbone provenant des occupants, qui n'ont fait qu'augmenter la température du logement. Les punaises de lit ont donc tout le loisir de se reproduire dans un environnement confortable et chaleureux. Sachant que la femelle pond entre 5 et 15 œufs par jour, en deux mois de confinement, votre domicile a accueilli entre 300 et 900 nouveaux colocataires indésirables !

Les solutions pour s'en débarrasser

Les insecticides vendus dans le commerce ne sont pas conseillés. Non seulement ils ne sont pas efficaces face aux punaises de lit mais en plus, vous ne feriez que vous asphyxier. Pensez en effet que vous devez rester chez vous ! Le meilleur traitement des punaises de lit est de faire appel à une entreprise spécialisée en détection. Or, le professionnel doit faire sortir les habitants pendant minimum 5 heures, le temps de l'intervention, ce qui n'est pas envisageable pendant le confinement. Rien d'étonnant que la crise sanitaire a profité aux punaises de lit, qui se sont multipliées encore plus rapidement !

En attendant, le ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales recommande de laver les vêtements d'occasion à plus de 60°, passer souvent l'aspirateur, réparer le papier peint décollé. N'oubliez pas d'inspecter derrière les tableaux, l'intérieur des placards... Vérifiez également vos bagages de retour chez vous et, à l'hôtel, préférez les poser dans la salle de bains plutôt que sur le lit ou la moquette. En effet, les punaises de lit détestent les surfaces froides et glissantes comme le carrelage.

Le plan d'action du Gouvernement

La Chambre syndicale des métiers de la dératisation, désinsectisation et désinfection constate que la population des punaises de lit a augmenté de 76% depuis le premier confinement. C'est quasiment 30% de plus que l'année précédente ! C'est pourquoi début 2020, le Gouvernement a lancé un plan de prévention et de lutte contre les punaises de lit. Ce projet comprend notamment des aides financières pour permettre aux foyers défavorisés de traiter leur logement.

Même si ces insectes coriaces ne sont pas porteurs de maladies, ils font vivre un vrai cauchemar à tous ceux qui les abritent. De plus, sans traitement, les punaises de lit peuvent déborder d'un logement pour s'installer dans tout un immeuble. Faire la chasse aux arnaques de pseudos professionnels, encadrer le prix de l'intervention, interdire les traitements par produits chimiques, mettre en place un label de qualité sont autant de mesures gouvernementales qui devraient aider à éradiquer ces nuisibles.

 

Pour conclure...

 

La présence des punaises de lit n'a rien à voir avec la propreté de votre habitat, ni de votre hygiène. Elles sont seulement attirées par la présence des humains. Ainsi, le confinement leur a offert les conditions propices à leur développement... et n'ont pas fini de se régaler maintenant que l'on peut à nouveau voyager !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :