Psychologie : harcèlement et cyber-harcèlement entre ados

Publié par Dr Catherine Solano le Mardi 23 Février 2016 : 12h55
Mis à jour le Jeudi 25 Février 2016 : 15h47

Au collège ou au lycée, parfois même déjà à l’école primaire, le harcèlement a longtemps été caché, nié. On devait savoir se défendre. Depuis quelques années, il est pointé du doigt comme témoin d’un dysfonctionnement grave du système scolaire : un élève de collège sur 10 a été victime de harcèlement ou de cyber-harcèlement, et un élève sur 5 de la cyber-violence (1, 2). Mais comment et pourquoi de telles situations entre ados

PUB

Quel mécanisme pour le harcèlement des adolescents ?

Si le harcèlement à l’école est toujours une violence verbale, physique ou psychologique se produisant de manière répétée, il existe cependant plusieurs types de harcèlement :

  • La méthode des harceleurs est souvent d’exercer à plusieurs une violence répétée sur une personne isolée, plus faible ou moins à même de se défendre. Les harceleurs parviennent à faire de l’entourage des harceleurs associés, des complices ou des témoins muets et apeurés. Il s’installe alors une relation de dominé-dominant dont la victime est la cible.
  • A côté du harcèlement en paroles, en gestes, le cyber-harcèlement se développe, passant par internet ou par les téléphones. Il peut s’agir de SMS injurieux, d’insultes postées, d’images mises en ligne et visant à humilier la victime…
PUB
PUB

Les conséquences du harcèlement

Le harcèlement a des conséquences sur l’adolescent harcelé. Ces conséquences sont importantes sur son psychisme, car le harcèlement n’est pas seulement une moquerie maladroite ou malintentionnée, mais une répétition de comportements agressifs et volontairement destructeurs. Alors, que peut ressentir une personne harcelée ?

  • De l’angoisse, allant de la simple sensation d’étau dans la poitrine ou de gorge serrée à des attaques de panique paralysante et donnant le sentiment de mort imminente.
  • L’effondrement de l’estime de soi. « Si je suis harcelé(e), c’est que je suis nul(le). Le harcelé intègre le harcèlement comme une preuve qu’il n’est pas comme il faut.
  • La dépression : une anxiété chronique peut produire un épuisement psychique se manifestant comme une dépression.
  • Des troubles du sommeil liés à l’anxiété et à la dépression.
  • Parfois de l’agressivité.
  • Un risque suicidaire lié à la dépression et aux crises d’angoisse.
  • La phobie scolaire. A un certain stade de harcèlement il devient impossible à l’adolescent d’aller le matin dans son établissement scolaire suivre ses cours.
  • Des troubles physiques comme le manque de sommeil, les perturbations alimentaires, les maux de ventre, diarrhées…
  • Des résultats scolaires en chute libre : comment pourrait-on se concentrer sur un devoir de mathématiques quand vos harceleurs sont à quelques mètres de vous ?

    Il faut noter que l’élève harcelé n’est pas le seul à en supporter les conséquences. Les témoins qui ne sont pas harceleurs, mais qui n’apportent pas assistance (par peur le plus souvent) se sentent lâches et parfois très angoissés, voire déprimés.

    Le harceleur peut aussi se sentir très mal quand il sent qu’il est entré dans un engrenage dont il ne sait pas comment sortir. Et cela d’autant plus que de nombreux harceleurs sont d’anciens harcelés…

La peur est un des sentiments qui prédomine : le harcelé a peur des harceleurs et peur de se plaindre à cause des représailles possibles ; les témoins ont peur d’être harcelés à leur tour, mais aussi peur de dénoncer. Le harceleur, lui, a peur qu’on le pense faible et c’est bien pour cela qu’il harcèle.

Les adultes, parents et enseignants, eux, peuvent se culpabiliser quand ils réalisent ce qu’a subi ce jeune, qu’il existait des signes, et que pourtant, ils n’ont pas réalisé ce qui se passait.

Publié par Dr Catherine Solano le Mardi 23 Février 2016 : 12h55
Mis à jour le Jeudi 25 Février 2016 : 15h47
Source : (1) : E. Debarbieux en 2011 (le harcèlement en France, UNICEF)
ITV de psychiatre  http://harcelement-entre-eleves.com/pages/dewulf.html
(2) Ministère de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche : agir contre le harcèlement à l’école.
A lire : agir contre le harcèlement à l’école : http://www.education.gouv.fr/cid86060/agir-contre-le-harcelement-a-l-ecole.html#Que_faire_face_au_harcelement
Non au harcèlement : http://www.nonauharcelement.education.gouv.fr/
A lire, un roman jeunesse sur le harcèlement à l’école : la vérité sur Alice de Jennifer Mathieu aux éditions Pocket.
PUB
PUB
A lire aussi
Est-il victime de harcèlement à l’école ?Publié le 05/11/2010 - 13h02

Moqueries, surnoms déplaisants, insultes, menaces, manœuvre d’isolement, et même bousculades par des élèves harceleurs, c’est une face cachée de la violence scolaire. Un phénomène suffisamment répandu pour que vous vous assuriez que votre enfant n’en soit pas victime à votre insu.

Actes de violence : savoir en parler aux enfants selon leur âge Publié le 19/11/2015 - 11h34

Nous vivons dans un monde où la violence est mise en avant dans les médias, télévision, radio, internet, et où les adultes en parlent facilement. Les enfants de tout âge sont donc exposés à la vision ou à la constatation d’actes de violence, et cette exposition est susceptible de les...

Addiction aux drogues : le rôle de l’entouragePublié le 02/12/2015 - 16h39

Plus d’un adolescent âgé de 17 ans sur deux a déjà expérimenté le cannabis. 10% présentent une problématique addictive, c’est à dire d’abus et de dépendance au cannabis. Addiction ou consommation problématique de drogues, et parce que la confrontation directe et l’interdiction...

Plus d'articles