Le psoriasis ou quand la peau s'emballe

Le psoriasis est une maladie chronique de la peau qui se manifeste par l'apparition de plaques rouges recouvertes de pellicules blanchâtres. En fonction de l'étendue des lésions, cette pathologie non contagieuse entraîne une gêne physique et sociale à très fort retentissement sur la qualité de vie. Il n'existe pas de traitement standard, ni de traitement préventif.
Publicité

Cette maladie de la peau est fréquente. Elle touche entre 2% de la population (entre 2 et 3 millions de Français), atteint aussi bien les hommes que les femmes et débute habituellement entre 10 et 30 ans. Toutefois, le psoriasis peut également se déclarer chez le nourrisson ou la personne âgée. Sous sa forme commune ou en l'absence de complication, le psoriasis n'est pas considéré comme une maladie grave, mais par son fort préjudice esthétique, il peut être très mal vécu.

Pourquoi souffre t-on de psoriasis ?

Cette question reste encore difficile. Si les causes restent mal connues, il existe un facteur héréditaire multifactoriel important, faisant du psoriasis une maladie génétique ; en effet, dans un cas sur deux il y a antécédent familial. Cette affection résulte d'une production accélérée de cellules de la couche superficielle de la peau, qui est dix fois plus rapide que la normale. Devant l'impossibilité de les éliminer au fur et à mesure de leur production, elles s'accumulent à la surface de la peau, formant des plaques squameuses. De plus, cette prolifération trop rapide provoque la dilatation des vaisseaux sanguins du derme, laissant alors apparaître des plaques rouges.

Publicité
Publicité

Des manifestions très diverses

Les plaques sont généralement très étendues et se développent souvent sur les coudes, les genoux et le dos. Toutefois, elles peuvent aussi se localiser sur les plis des aines ou des aisselles, sur la paume des mains ou la plante des pieds. A ces endroits, la peau est sèche, grise et fissurée. Une autre localisation fréquente est représentée par le cuir chevelu. Chez l'enfant, principalement après une angine, les plaques peuvent prendre la forme de toutes petites tâches (psoriasis en gouttes) ou de pièces de monnaies (psoriasis nummulaire). Les ongles sont parfois atteints avec de petites dépressions, un épaississement, un décollement et une coloration verdâtre. Les muqueuses de la face interne des joues ou le gland peuvent aussi être touchés.

 
Publié par Rédaction E-sante.fr le Lundi 11 Juin 2007 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 18 Mars 2016 : 12h44
Source : Le psoriasis. Dr Phyllis Wettnall, FMC Hebdo N°83, 19 septembre 2000.