Prostate et troubles de l'érection : questions, réponses…

© Istock

Problème de prostate, dysfonction érectile et troubles de la sexualité masculine…

Vous avez été nombreux à témoigner de vos problèmes sexuels sans tabou : absence d'erection, durée d'érection trop courte, perte du désir sexuel. Ces problèmes faisaient suite à un adénome ou un cancer de la prostate, une opération chirurgicale, une prostatectomie...

Vous nous avez posé mille questions à la recherche de solutions et nous vous en remercions. C'est au tour des médecins experts d’E-santé de vous répondre. Ils ont choisi pour cela les questions les plus fréquentes. 

Prostate et troubles érectiles : vos questions, nos réponses.

Publicité

J'ai 69 ans, et depuis deux mois j'ai des problèmes d'érection : manque de rigidité. J'ai un gros adénome bénin de la prostate et je voudrais savoir s’il peut y avoir une relation.

Oui, l’adénome bénin de la prostate ou hypertrophie bénigne de la prostate (HBP) entraîne une augmentation des troubles de l’érection.

Il existe des solutions puisque certains médicaments traitent aujourd’hui les troubles consécutifs à l’adénome (TUBA ou troubles du bas appareil urinaire) tout en améliorant les érections.

Parlez-en à votre médecin et il saura vous conseiller.

J'ai une hypertrophie bénigne de la prostate que je traite depuis 7 ans. Et depuis je ne ressens plus le désir d'avoir une relation sexuelle. Que dois-je faire ?

Commencez par en parler à votre médecin. En effet, vous prenez peut-être un médicament toxique pour le désir sexuel. Il est souvent possible d’en changer pour vous donner un médicament aussi actif qui n’aura pas cet effet indésirable.

D’autre part, votre médecin fera un dépistage de l’andropause ou DALA (déficit androgénique lié à l’âge) qui est tout simplement un manque de testostérone. Ce problème entraîne une diminution du désir sexuel et des érections de moins bonne qualité. Et il existe des traitements efficaces donc ne restez pas avec ces problèmes pendant des années.

Publicité
Publicité

À part les injections de prostaglandines E1, existe-t-il un autre remède pour avoir de bonnes érections après prostatectomie sans conservation des nerfs érectiles ? Ces traitements marchent bien mais je déteste les piqûres.

Oui, il existe d’autres traitements que les injectionsde prostaglandines E1 (alprostadil) pour retrouver de bonnes érections après prostatectomie.

Le premier traitement est le vacuum, ou pompe à érection. Il agit comme une ventouse que l’on place autour du pénis. Puis en aspirant l’air, on crée une force attirant le sang dans le pénis et provoquant une érection passive. Ensuite, pour conserver l’érection une fois le vacuum ôté, on utilise un anneau pénien.

L’autre solution est l’implant pénien. Il s’agit d’un dispositif implantable dans le pénis lors d’une intervention chirurgicale. Les implants sont ensuite invisibles et gonflables par une manœuvre discrète. Ils permettent donc d’obtenir des érections à la demande, fonctionnant à chaque fois. De plus, le désir et le plaisir sont conservés.

Je me fais des injections dans les corps caverneux, après prostatectomie. C’est efficace, mais je ressens de vives douleurs en l’utilisant. Est-ce normal ?

Oui et non. Après une prostatectomie, les injections dans les corps caverneuxreprésententune solution pour conserver une bonne élasticité des corps érectiles et pour retrouver des érections en attendant, peut-être, le retour d’érections naturelles.

Cependant, il faut commencer par utiliser une dose très minime, provoquant un simple gonflement et non une érection complète. En effet, une stimulation trop forte étire trop les corps érectiles et provoque une douleur. Donc il serait conseillé d’utiliser de plus faibles doses, ne provoquant pas de douleur, puis d’augmenter progressivement les doses au fur et à mesure que vos corps érectiles retrouvent leur élasticité.

Peut-on retrouver une érection après une opération de la prostate ?

S’il s’agit d’une opération pour hypertrophie bénigne de la prostate, la réponse est oui. Néanmoins, l’hypertrophie bénigne de la prostate entraîne souvent par elle-même des troubles de l’érection. Après l’intervention, les érections sont parfois meilleures, parfois identiques ou parfois moins bonnes qu’avant l’intervention chirurgicale. Mais des traitements efficaces sont disponibles pour retrouver une érection.

Après une opération pour cancer de la prostate, les érections ne peuvent revenir que si les bandelettes (ou nerfs érectiles) ont été conservés lors de l’opération, ce qui n’est pas toujours possible. Si les nerfs ont été atteints, il n’y aura plus d’érection naturelle, mais il est possible cependant d’obtenir des érections et de conserver une vie sexuelle grâce aux traitements médicaux ou chirurgicaux.

Publié par Dr Catherine Solano le Lundi 28 Avril 2014 : 01h00
Mis à jour le Mardi 13 Mai 2014 : 11h34
La rédaction vous recommande sur Amazon :