Un projet d’amendements contre l’apologie de l’anorexie

© Istock

La Ministre de la Santé Marisol Touraine a assuré son soutien aux amendements contre l’anorexie. Ceux-ci ont été proposés par le député PS de l’Isère Olivier Véran et visent à interdire l’apologie de l’anorexie et le recours à des mannequins dénutris.

PUB

Interdire l’apologie de l’anorexie

Dans le cadre du projet de loi santé, Olivier Véran, député PS de l’Isère et neurologue au CHU de Grenoble, a déposé lundi un amendement pour interdire aux agences de mannequinat de recourir à des femmes en état de dénutrition. Ce projet implique de modifier le code du travail pour contraindre les agences à disposer d’un certificat médical prouvant que l’IMC de leurs mannequins se situe dans une fourchette définie comme « normale ». A défaut, une peine est prévue à hauteur de 6 mois d’emprisonnement et de 75.000 euros d’amende.

PUB
PUB

L’autre volet de cette initiative soutenue par la Ministre de la Santé concerne la création d’un « délit de la valorisation de la maigreur excessive ». Celui-ci interdirait et sanctionnerait notamment les sites faisant l’apologie de l’anorexie.

L’anorexie en France

Il y aurait en France entre 30.000 et 40.000 personnes soufrant d’anorexie mentale, des adolescent(e)s dans 90% des cas. L’impact de cette maladie est dramatique tant que le plan physique que psychologique. La mode joue un rôle important dans le développement de l’anorexie en exposant la minceur extrême. Elle véhicule ainsi l’idée fausse selon laquelle être belle c’est forcément être excessivement mince. Il est temps de mettre fin au dictat de la minceur.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Mardi 17 Mars 2015 : 10h15
Mis à jour le Mardi 17 Mars 2015 : 10h52
Source : France 3, BFMTV, 16 mars 2015.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés