Profiter de son jardin sans finir aux urgences
Publié le 03 Juin 2011 par Rédaction E-sante.fr

3. Les réflexes du bon jardinier

  • Ne pas laisser traîner ses outils : râteau, ramasse feuilles, binette, seaux, et encore moins des ciseaux ou un sécateur non refermés.
  • Sitôt utilisés, sitôt rangés et hors de portée des enfants.
  • Pour éviter les chutes, rangez systématiquement le tuyau d’arrosage après chaque utilisation.
PUB

Éliminez les plantes toxiques : renseignez-vous, certaines plantes sont toxiques pour les enfants qui auraient l’idée de les toucher, voire d’en goûter les feuilles (Arum tacheté, buisson ardent, houx, cytise, sorbier, if…). Pensez à vos enfants, mais aussi à ceux de vos amis !

L’entretien des rosiers, des buissons, du potager, nécessite de porter des gants, et attention à vos yeux.

PUB

Vérifiez votre vaccination contre le tétanos : rappel à 25, 45 et 65 ans, puis tous les 10 ans !

4. Un jardin bio… de préférence

Évitez les produits chimiques (insecticides).

À défaut, respectez scrupuleusement le mode d’emploi. Trop de jardiniers amateurs utilisent inutilement un peu plus que la dose recommandée, c’est mauvais pour la nature et toxique pour l’homme.

Choisissez le bon moment : après un traitement, le jardin doit le plus souvent être interdit aux enfants et aux animaux. Donc pas question de traiter un samedi matin si vous avez prévu un barbecue !

Ne laissez jamais traîner des produits chimiques. Ils doivent être soigneusement refermés, rangés et placés hors de portée des enfants et des animaux.

Veillez à n’avoir jamais de stock : achetez uniquement la quantité dont vous avez besoin maintenant.

Est-il besoin de le rappeler ? L’utilisation des pesticides impose le port d’un masque, de gants adaptés et de lunettes de protection contre les projections.

Source : Centre Européen de Prévention des Risques; Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (Inpes).