Les produits d’entretien, des polluants d’intérieur ?

Selon le magazine 60 millions de consommateurs, la majorité des produits d’entretien polluent plus qu’ils n’améliorent l’air que nous respirons quotidiennement dans nos intérieurs douillets.
© Istock

Des produits d’entretien trop polluant

Désodorisants pour les sanitaires, désinfectants pour la cuisine et la salle de bain, nous en utilisons quotidiennement pour purifier l’air intérieur. Après avoir réalisé sa propre enquête, 60 millions de consommateurs conclue que46 produits d'entretien contiennent « des substances allergènes, irritantes, voire toxiques » et constituent une source de « pollution majeure de l'air intérieur ». Sont ainsi accusés d’être polluants des sprays assainissant, des produits désodorisants, des antiacariens et des désinfectants, revendiquant pour certains la mention « purificateur d’air ».

Limiter les produits ménagers

La majorité de ces produitsménagers présente l’inconvénient de contenir «des composés organiques volatils (COV). Le limonène par exemple est un composant de parfums et d'arômes qui selon la fiche toxicologique del'Institut national de recherche et de sécurité (INRS) exercerait un effet cancérogène chez l’animal. Quant aux produits et traitements antiacariens, ce ne sont ni plus ni moins des pesticides que l’on vaporise sur le linge de lit et les matelas et qui peuvent se révéler toxiques à longueur d’exposition. Les huiles essentielles n’auraient pas meilleure cote, certains ingrédients se révélant allergènes et pouvant aggraver l’asthme, tout comme les produits revendiquant des ingrédients naturels, dont la quantité est parfois tellement dérisoire qu’elle ne réduit pas les risques.

Notre conseil : réduire au maximum le nombre de produits d’entretien. Faites le tri pour ne conserver que le strict indispensable en privilégiant les solutions 100% naturelles comme le vinaigre, le citron, le bicarbonate…

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : 60 millions de consommateurs, numéro hors série d'avril-mai 2017.