Les proches sont aussi les victimes du cancer…

© getty

À l’occasion de la Semaine nationale de lutte contre le cancer, la Ligue contre le cancer publie un livre inédit « Les Proches, ces autres victimes du cancer ».

Traiter de ce « sujet complexe et peu visible » contribue à une reconnaissance sociétale des proches…

PUB

Cancer : vers une reconnaissance sociétale des proches

On compte en France quelque 8 millions d’aidants (conjoints, enfants, amis, relations professionnelles), lesquels jouent un rôle capital depuis l’annonce de la maladie et pendant toute la durée des traitements : « sans les personnes proches, les malades seraient bien moins soignés, auraient une moins bonne qualité de vie et nécessiteraient plus d’aide publique ». Or aujourd’hui, les aidants sont « dans l’ombre ». Comment vivent-ils cette situation et quelles sont leurs attentes ? De quel type de soutien ont-ils besoin ? Quelles sont leurs problématiques ?

PUB
PUB

Ce livre tente de répondre à ce type de questions. Et pour être au plus près de la réalité, la Ligue a mené une enquête : pour 98% des Français interrogés, être proche d’une personne malade c’est accorder une écoute et assurer une présence ; pour 88%, c’est apporter un soutien administratif et pour 84% c’est s’impliquer dans une aide à la vie quotidienne.

Les liens qui les unissent à la personne malade sont qualifiés par les mots : amour (68%), solidarité (45%), entraide (43%) et amitié (35%).

Quels sont les besoins des proches ?

Les Français revendiquent notamment :

Des structures pouvant les soulager au quotidien (lieux d’accueil temporaire de jour pour les malades) (90%). Des gardes de nuit à domicile (83%). Des activités de loisirs ponctuelles (82%). Des séjours-vacances organisés pour le malade (60%).

Les aidants éprouvent le besoin d’être secondés, notamment pour l’aide à la toilette (85%), accomplir des soins médicaux (82%) ou pour s’impliquer dans une aide à la vie quotidienne (76%). Ils sont par ailleurs favorables à des formations liées aux gestes du quotidien (86%), à l’écoute psychologique (86 %) et aux soins médicaux (80 %).

« Les Proches, ces autres victimes du cancer », Éditions Autrement, http://www.ligue-cancer.net.

Mots-clés : Cancer, Proche, Famille
Publié le 21 Mars 2014 | Mis à jour le 24 Mars 2014
Auteurs : Rédaction E-sante.fr
Source : Communiqué de presse de la Ligue contre le cancer, 20 mars 2014.
PUB
PUB

Contenus sponsorisés