Printemps : que faire quand nos animaux perdent leurs poils....
Sommaire

Mue ou maladie de peau ?

La mue physiologique se présente sous la forme d’une perte de poils uniforme.

Elle n’induit pas de démangeaisons ni d’apparition de zones complètement dépourvues de poils. Il convient de ne pas la confondre avec des pertes de poils liées à des maladies métaboliques (hypothyroïdie, diabète, maladie de cushing…), parasitaires (gales, teigne…) ou allergiques.

  • Un stress aigu, par exemple lors d’une visite chez un vétérinaire, peut aussi induire une perte de poils importante de manière ponctuelle, en dehors des périodes de mue.
  • Un stress chronique peut quant à lui entraîner un léchage intempestif du pelage et une perte de poil associée.


Comment venir à bout des poils ?

Le nettoyage des poils de votre chien ou chat en période de mue fait partie des contraintes vécues par tout possesseur d’animaux poilus. Il est cependant possible de diminuer l’ampleur du dépôt de poils domestiques en brossant votre ami régulièrement et en le débarrassant de ses poils morts avant qu’ils ne tombent. Ceci permet également de diminuer l’ingestion de poils par les chats et ainsi protéger leur transit digestif.

Une alimentation de bonne qualité permet aussi d’augmenter la qualité du poil et d’en réduire sa chute. Dans certains cas, des compléments alimentaires à base d’acides gras et de vitamines peuvent être utiles pendant la mue. Votre vétérinaire vous conseillera à ce sujet.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Mots-clés : Animal, Chien, Chat, Poil, Mue, Printemps
Source :