« Prendre le cancer à la gorge » : les signes d’alerte des cancers ORL

Jusqu’au 25 septembre se déroule la 3ème Semaine européenne de sensibilisation aux cancers des voies aérodigestives supérieures (VADS). Cette campagne s’intitule « Prendre le cancer à la gorge » et vise à informer sur les causes et les symptômes d’alerte de ces cancers ORL méconnus du grand public.

Publicité

Dépister tôt les cancers ORL améliore le taux de guérison

Les cancers des VADS, également appelés cancers ORL, se développent à partir de la muqueuse respiratoire haute, comme l’intérieur de la bouche, du nez et de la gorge. Ces cancers sont presque aussi répandus que le cancer pulmonaire (50%) et deux fois plus élevés que celui du col de l’utérus. C’est la 6e cause de décès par cancer en Europe. Pourtant, la mortalité liée à ce cancer (60% de décès à 5 ans) pourrait diminuer si le diagnostic était porté plus tôt, avant que la maladie n’ait atteint un stade avancé. C’est pour cette raison qu’une sensibilisation s’impose, pour faire connaître et reconnaître ces maladies potentiellement mortelles.

Publicité
Publicité

Selon une enquête Ifop/Merck Serono, seuls 29% des Français connaissent précisément les cancersdesVADS et 24% n’en ont jamais entendu parler.

Quels sont les signes d’alerte d’un cancer des VADS ?

Présenter un des symptômes suivant depuis plus de 3 semaines impose de consulter son médecin lequel pourra orienter vers un spécialiste :

  • Langue douloureuse ou aphte qui ne guérit pas et/ou plaques blanches ou rouges dans la bouche.
  • Mal de gorge.
  • Enrouement persistant.
  • Difficulté ou douleur en avalant.
  • Ganglions dans le cou.
  • Narine bouchée ou saignement de nez.

Bien entendu, ces symptômes doivent alerter encore plus surement les personnes qui présentent un risque accru de développer de tels cancers.

Quels sont les facteurs de risque ?

Le tabac, l’alcool et le virus HPV (le papillomavirus est un virus sexuellement transmissible y compris lors des pratiques sexuelles orales). Les hommes sont plus à risque (deux à trois fois plus), mais la fréquence chez les femmes est en nette progression. L’âge aussi constitue un facteur de risque, mais alors que les cancers ORL surviennent typiquement après 40 ans, le nombre de cas chez les plus jeunes est en constante augmentation…

Pour en savoir plus : http://makesensecampaign.eu/fr

Publié par Rédaction E-sante.fr le Mardi 22 Septembre 2015 : 09h44
Mis à jour le Mardi 22 Septembre 2015 : 10h47
Source : European head & neck cancer awareness week, 21-25 septembre 2015, http://makesensecampaign.eu.
PUB
PUB